Futur expat à Valencia cherche location

Futur expat à Valencia cherche location

C’est décidé ! Vous avez jetez votre dévolu sur l’Espagne et plus particulièrement Valencia. Besoin de soleil, de tranquillité, envie de rebooster le moral, de découvrir une autre mentalité. Avec ses plus de 300 jours de soleil par an, Valence est effectivement un excellent choix.

Mais faut-il encore, trouver le petit douillet pour transformer le rêve en réalité. Et en général, c’est là que cela se complique. Quelle est la bonne période de l’année pour s’expatrier ? Quel quartier choisir ou éviter ?

Quand faut il s’installer ?

Les valises sont prêtes, et l’on trépigne d’impatience pour faire le grand saut. Oui, sauf que selon la période de l’année, chercher un logement ou bien emménager peut être problématique. D’ailleurs tout comme pour la recherche de logement, il est important de s’y prendre à l’avance pour trouver le bon déménageur. Il existe des sites, comme Sirelo, qui permettent d’obtenir plusieurs devis rapidement et gratuitement.

Durant les Fallas (mi mars) : Si vous comptez venir à Valence pour visiter des logements durant les Fallas, oubliez ! Par contre, venir à Valence pour assister aux Fallas est une excellente idée.

Premièrement les prix des locations saisonnières explosent entre début mars et le 19 mars. Si vous trouvez un logement temporaire, il faut aussi s’assurer qu’il est bien isolé. En effet les Fallas, c’est la fête non stop, avec explosions de pêtards à toute heure.

Deuxièmement, Valence est globalement « en vacances », donc il est difficile d’obtenir un rendez vous avec une agence, un propriétaire.

Enfin, le centre ville est bloqué à la circulation, ce qui est peu pratique pour les déménageurs.

Juillet-Août : Les enfants sont en vacances, il fait beau, il fait chaud. C’est bien le problème.

On est en pleine période de vacances scolaires, donc il sera moins facile de mettre la main sur les propriétaires. En effet, eux aussi on le droit de partir en vacances (souvent dans des régions plus fraiches). D’autant plus durant le mois d’août, où pour ainsi dire Valence est une ville « morte ». De nombreuses agences immobilières ferment durant une quinzaine de jours, les propriétaires ne sont pas là, et les locations « longue durée » sont rares.

Et il faut rajouter en plus le climat. C’est une lapalissade, mais en été il fait chaud, voir très chaud à Valence (+ de 35º). On préfère largement passer la journée à la plage ou près d’une piscine naturelle, que de parcourir Valence pour trouver un logement.

Septembre : Ouf, les vacances sont finies. Retour à la normale ? Effectivement, Valence reprend une vie plus classique. Les agences sont de nouveaux ouvertes, les propriétaires sont davantage disponibles, tout le monde est bronzé…Sauf que Valence est une ville estudiantine, destination favorite des étudiants Erasmus.

La rentrée étudiante, c’est maintenant. Et Valence voit arriver un afflux d’étudiants en recherche de logements. Certes, la majorité recherche des chambres dans des appartements en colocation. Mais certains préfèrent une certaine indépendance et recherchent un logement individuel. Bref, la demande est conséquente et l’offre pas forcément en adéquation.

Si on cherche un appartement à cette période, il faut être très réactif. En 24h, un appartement peut être loué.

Fêtes de Noël : En hiver, habituellement c’est une bonne période pour trouver un logement. On évite le rush estival, il y a davantage d’offres sur le marché. Sauf qu’à Valencia, les fêtes de Noél durent jusqu’aux Rois Mages, donc le 6 janvier.

Même chose donc qu’en Août, il sera difficile de joindre une agence ou un propriétaire.

D’octobre à mai : Voila, la période optimale. Les propriétaires sont là, ils ont pas encore décidé de mettre l’appartement en location saisonnière, les agences sont ouvertes, ce n’est pas encore le rush des touristes, et on a encore le temps pour inscrire ses enfants à l’école.

Si vous devez chercher un logement ou vous installer à Valence, il faut cibler cette période. Bien évidemment, selon les contraintes de chacun, ce n’est pas forcément facile. Mais dans l’idéal, c’est le bon moment.

Benimaclet

Une rue de Benimaclet

Quel quartier choisir ?

Il y a plus de 80 quartiers à Valence, le choix est donc vaste. De plus, Valence est une ville accueillante, sûre, où il fait bon vivre, et peu étendue. En moins de 15mn, on peut rejoindre facilement la plage ou le centre historique. Le métro est particulièrement propre, les pistes cyclables ne manquent pas, et globalement il est facile de circuler dans Valence.

Reste donc le choix du quartier. Il sera forcément conditionné par votre style de vie et votre budget. C’est pour cela, que lorsque j’accompagne un client, nous remplissons auparavant ensemble un questionnaire. Le but étant de parfaitement cibler les critères importants (emplacement, budget, proximité écoles, transports, disposition des pièces), afin de trouver le meilleur logement possible.

Il y a quelques quartiers emblématiques de Valence, tel El Carmen, Ruzafa, Le Cabanyal, Benimaclet, Campanar. Tous avec des avantages et des inconvénients.

El Carmen, c’est le centre historique de Valence. Un sublime quartier, très prisé par les futurs expats et les touristes. Par conséquent, les prix y sont plus élevés que dans d’autres quartiers. C’est aussi un quartier animé, tout au long de l’année. Il faut donc vérifier qu’on est pas à proximité de la terrasse d’un bar. De plus, il est difficile de s’y garer. Donc il vaut mieux avoir un scooter, un vélo ou aimer la marche à pied.

Ruzafa est le quartier à la mode, un peu « bobo », beaucoup d’activités, de restaurants, de bars. Ici aussi, il faudra faire attention à l’emplacement du logement. Surtout que c’est un quartier très animé durant les Fallas.

Le Cabanyal, quartier emblématique, anciennes maisons de pécheurs, coloré, proche des plages, encore bon marché. Le Cabanyal on adore ou on déteste, mais il ne laisse pas indifférent.

Benimaclet, le petit village de Valence qui résiste aux envahisseurs. Quartier prisé par les étudiants (on est pas loin des universités), il a su garder l’aspect d’un village (rues étroites, églises, places). Un depaysement, tout en étant dans Valence.

Campanar, choix intéressant si on veut mettre ses enfants au Lycée Français (5mn en voiture), et que l’on veut absolument une piscine communautaire. Les immeubles sont récents et disposent souvent d’un parking souterrain.

Dans tout les cas, il important de bien poser le pour et le contre avant de choisir. Je vous recommande également de lire notre guide du locataire, les lois sont différentes en Espagne.

Plaza de la Reina Valence Espagne

Plaza de la Reina – Valencia

Si vous êtes un futur expat souhaitant s’installer à Valencia, utilisez les services d’Expat Valencia. Autant commencer votre nouvelle vie du bon pied, non ?

Laisser un commentaire

*