L'essentiel avant de partir S'expatrier Tous

Où vivre à Valencia en 2021 ?

Tu as supporté plusieurs confinements, un couvre-feu, des fermetures de frontières, mais tu n’as pas abandonné ton projet. Félicitations !

Rien ne pourras t’arrêter et tu comptes enfin vivre à Valencia en 2021.

Même si tu ne souhaites pas utiliser mes services pour t’installer (ce qui est bien dommage), je vais quand même t’aider à choisir le meilleur quartier.

Celui où tu te sentiras le plus à l’aise pour commencer ta nouvelle vie à Valencia.

Ciutat Vella

Quelques informations à savoir sur Valencia avant de venir y habiter.

Tu as surement déjà cherché des infos, mais voila une petite piqure de rappel.

Valencia est la troisième ville d’Espagne.

On pense souvent à Madrid, Barcelone, puis Séville ou Bilbao, mais rarement à Valencia.

Et pourtant, il s’agit bien de la 3ème ville d’Espagne, avec plus de 800,000 habitants intramuros. D’un point de vue l’unité urbaine (1,300,000), on est proche de villes comme Marseille ou Lyon.

Ce qui implique que tu y trouveras tout le nécessaire.

Valencia bénéficie d’un climat favorable

Quitte à changer d’endroit, c’est mieux d’aller dans un endroit ensoleillé. C’est excellent pour le moral.

Ce n’est pas une surprise, le climat y est méditerranéen. Je dis souvent que le climat est proche de celui de Nice.

Durée d’ensoleillement similaire (2700 heures), températures moyennes quasiment équivalentes (un peu plus chaud à Valencia en été), et beaucoup moins de précipitations (454mm à Valencia, contre 733mm à Nice).

Avec le soleil pour la vitamine D et le jus d’orange valencienne pour la vitamine C, on part sur de bonnes bases.

Valencia est une ville tranquille et sûre

Tu peux te balader en pleine nuit dans Valence, il se passera rien.

De plus il n’y a pas vraiment de « cités » ou quartiers à éviter impérativement.

Évidemment cela reste une grande ville, on n’est donc pas à l’abri d’un cambriolage, d’un pickpocket ou de se faire voler son vélo (le sport local).

Mais globalement, on est pas stressé ou sur le qui-vive.

Valencia a un coût de la vie peu élevé pour une telle métropole.

Outre le prix attractif des logements (surtout à l’achat), on ne se ruine pas non plus en allant faire ses courses, en prenant un verre ou un café, ni en s’offrant une sortie au restaurant.

On peut vraiment se faire des petits plaisirs quotidiens sans se mettre dans le rouge.

C’est pour cela que je vais souvent au Mercado Colón 🙂

Centre historique

Tu es jeune, urbain et tu aimes que cela bouge

Tu viens d’arriver à Valencia pour les études ? Tu veux investir dans le locatif étudiant ? Tu as trouvé un job sur Valencia et tu as un style de vie très urbain ?

Tu recherches donc la proximité, des bars, des restos, des universités, et le bruit et l’animation ne te dérange pas.

Bref, tu veux être proche de tout ce qui fait une grande ville (avec ses avantages et ses inconvénients).

Ciutat Vella :

C’est le quartier historique et touristique de Valencia. Le cœur et centre-ville de Valencia.

Trois quartiers te plairont : El Carme, El Mercat et San Francesc.

Tu y trouveras de nombreux bars, restaurants, commerces, de grandes places (Reina, Virgen, Ayuntamiento), des petites ruelles animées.

Par contre, il est très difficile de s’y garer gratuitement.

Eixample :

Et là, je pense principalement au quartier de Ruzafa. Le quartier bobo, hipster et animé de Valencia.

Invivable durant les Fallas, très animé le reste de l’année.

Tu y trouveras une foule de bars, de restaurants, des loueurs de vélos, des commerces branchés.

Et tu es à 5 minutes à pied du centre historique et de la ligne de métro allant vers les universités.

Benimaclet :

Le quartier étudiant de Valencia. Et pour cause, il se trouve juste au nord et à l’ouest des principales universités (Blasco Ibañez, UEV, Polytechnique).

Ancien village phagocyté par la ville, de par sa localisation il est devenu un quartier animé, multiculturel et prisé par les étudiants. Il y a une ligne de tram qui mène directement aux plages.

Que demander de plus ?

Camins la Grau :

Surtout du côté des quartiers de l’Amistat et Ciutat Jardí.

Le premier quartier se trouve près du Stade de Mestalla et de l’avenue Blasco Ibañez. Autant dire que c’est bien animé les jours de match du Valencia FC.

Pour le second quartier, il faut chercher autour de la Plaza del Cedro : pubs, bars, restauration rapide. Et avec la ligne 5 du métro, tu es rapidement dans le centre de Valence.

Ruelle de Valencia

Tu as passé l’âge des soirées étudiantes

La musique, les Fallas, les terrasses bondées, les difficultés à se garer, c’était un détail anecdotique avant.

Maintenant tu aspires à une vie plus tranquille et familiale, tout en restant proche du centre-ville pour ses boutiques, ses marchés, ses transports.

Boire une bière et manger quelques tapas ? ¡Claro ! Mais tu veux dormir au calme.

Campanar :

Même district, deux ambiances différentes.

Au nord, tu trouveras Nou Campanar. De hauts immeubles de standing (piscine communautaire, gymnase, salle des fêtes, parking) et une vue sur tout Valencia et ses environs si tu as la chance d’être dans les étages élevés. En voiture, on peut vite rejoindre le Lycée français de Valencia. En métro, on est à 6 minutes du centre historique.

Au sud, il y a l’ancien Campanar. Davantage de commerces, bars et restaurants. On est juste à côté du parc zoologique, le Bioparc, du parc de la Cabecera et du parc de la Cabecera. Un bon choix si l’on a des enfants pour qu’ils puissent se dégourdir les jambes. Et pour faire les courses, tu as d’un côté le centre Carrefour et de l’autre le Nuevo Centro – Corte Inglés.

Saïdia :

Tu dois cibler les trois quartiers qui sont en bordure du Turia, Marxallenes, Trinitat et Morverdre (côté tramway Pont de Fusta).

J’ai une préférence pour Trinitat.

On est proche des Jardins de Viveros, du Turia, du centre historique, et le tramway est pas loin. En plus, ils construisent des logements neufs dans ce secteur.

Tu aimes les façades « haussmanniennes » et les logements avec du cachet.

Tu as plutôt des moyens confortables, tu aimes les belles architectures, les boutiques de marque, avoir une belle terrasse, et tu veux être proche du centre.

Deux districts se détachent.

Eixample :

Les quartiers chics de Valencia, Gran Vía et Pla del Remei.

À deux pas de la coulée verte du Turia, juste à côté du centre historique. Tu cherches les belles boutiques, il suffit de flâner le long de la Calle Colón (les Champs Élysées Valenciens) ou bien dans les rues autour du Mercado Colón.

Tu cherches les bonnes tables, tu as juste à parcourir la Calle Conde de Altea.

Et tu y trouveras des logements avec de belles hauteurs sous plafond, des moulures et pourquoi pas une belle terrasse ensoleillée avec vue sur les toits de Valencia.

Extramurs :

Je te recommande 2 quartiers dans ce district, la Petxina et Arrancapins. De beaux immeubles, la proximité du Turia et du centre historique.

Ce n’est pas aussi haut de gamme que l’Eixample, mais cela reste une bonne alternative si l’on recherche un peu plus de calme.

Mes secteurs préférés, le triangle entre le métro Guimera, le métro Plaza d’España et le Marché d’Abastos. Puis, le nord du quartier de la Petxina, entre le complexe sportif et culturel, le métro Turia et la Calle Quart.

Viveros

Tu aimes la verdure et/ou le bruit des vagues

Tu veux rester en ville, mais il te faut ta bouffée d’oxygène quotidienne. Que cela soit la proximité d’un grand parc ou bien pouvoir respirer l’odeur de l’iode.

Cela tombe bien, Valence est une ville verte. Les grands parcs ne manquent pas (Viveros, Oeste, Cabecera, Botanico, Central…), il y a la grande coulée verte du Turia (10 kilomètres dans l’ancien lit du fleuve).

Et puis la mer, forcément.

Poblats Maritims :

C’est une évidence puisque le district se trouve en bordure de la mer Méditerranée.

Si tu aimes marcher sur le sable, tu auras de quoi faire, vu la longueur des 3 plages valenciennes (Patacona, Malvarossa, Cabanyal). C’est un district en pleine mutation, ancien quartier de pêcheurs, puis laissé à l’abandon, il se tourne davantage vers le tourisme.

De nombreux investisseurs étrangers ne s’y sont pas trompés et rénovent les anciennes maisons de pêcheurs. On est actuellement entre deux mondes : quartier populaire et quartier touristique.

Camins al Grau :

Surtout la partie sud du district, depuis la Cité des Arts et des Sciences, tu remontes le Turia jusqu’au Palau de la Musicá.

Pla del Real :

Toujours en bordure des Jardins du Turia, jusqu’au Jardin de Viveros et le quartier de Trinitat. Un district assez cher en terme de logement.

Tu cherches la tranquillité et la vie de quartier

Aller faire tes courses chez les commerçants du coin, pouvoir tout faire à pied. Tu es du genre à vouloir du calme tout en ayant la possibilité de rejoindre le centre-ville en transport en commun ? Un quartier où il est facile de se garer, un peu excentré et avec des prix attractifs ?

Quatre Carreres :

Je te recommande En Corts et Monteolivete. Des quartiers encore abordables, avec une vie de quartier, prochainement desservis par le métro.

Tu as envie de respirer ? Tu as le parc central ou le Turia. Tu as envie de bons produits ? Tu traverses l’avenue Peris et Valero, et tu arrives au marché couvert de Ruzafa.

Olivereta :

Dans ce district, Nou Moles est une bonne pioche. Quartier résidentiel, de nombreux commerces, proximité de la ligne de métro (aéroport-centre-plages), proximité du Turia et Parc de l’Oeste, et surtout des prix abordables.

J’aime beaucoup ce quartier de Valencia, et on peut y faire de bonnes affaires immobilières.

Patraix et Jesus :

Deux districts abordables, tranquilles et vivants.

Dans le district de Patraix, je recommande principalement, les quartiers de Patraix, Favara et Safranar. Avec un coup de cœur pour Patraix, qui a gardé l’ambiance d’un petit village valencien.

Dans le district de Jesús, le meilleur quartier est celui de la Raïosa.

D’ici, tu peux facilement rejoindre la gare Joaquin Sorolla , le nouveau parc Central, le centre-ville, et tu auras de nombreux commerces de proximité. Il y a même un marché couvert municipal.

Vue du Camp del Turia
Camp del Turia

Tu aimes siroter un verre au bord de ta piscine, les barbecues entre amis et avoir de la place.

Désolé, mais il faudra sortir de Valencia et te tourner vers les municipalités autour de Valencia.

Bonne nouvelle, le choix est varié.

À moins de 15mn de Valencia, il faudra regarder vers Paterna (La Canyada), Roquafort, Godella, Betera (Torre en Conill), Naquera, San Antonio de Benageber, L’Eliana, La Pobla de Vallbona, Mas Camarena, Riba Roja del Turia.

Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses : maison individuelle ou mitoyenne, avec piscine privée ou communautaire, dans un lotissement ou près du centre-ville.

Et si tu ne veux pas prendre la voiture, la plupart de ces municipalités sont reliées à Valencia par une ligne de métro.


Maintenant, tu devrais avoir une bonne vision de Valencia et quelques pistes savoir où vivre à Valencia en 2021.


J’ai laissé quelques quartiers et districts de côté (Benicalap, Rascanya), si tu veux en savoir plus, je te laisse fouiner dans ma rubrique quartiers de Valencia.

Et si tu habites déjà à Valencia, tu peux toujours laisser un commentaire pour donner ton opinion sur ton quartier 🙂

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.