L'essentiel avant de partir S'expatrier Tous Vivre

Où habiter autour de Valencia ?

Vivre en centre-ville de Valencia cela présente des avantages : tu as tout sur place, tu disposes de nombreuses alternatives à la voiture, une offre culturelle conséquente.

Mais si tu recherches du calme, la proximité de la nature, un grand jardin avec piscine et barbecue, un prix au m² plus abordable, ou un style de vie moins urbain, je te conseille de regarder autour de Valencia.

De plus, en plein confinement ou si on télétravaille, c’est quand même plus agréable d’avoir un jardin pour occuper les enfants, surtout s’il fait beau.

Mais où habiter autour de Valencia ?

Je vais essayer de te donner quelques pistes. Pour cela, je vais t’indiquer les différents secteurs à retenir autour de Valencia. Chaque endroit ayant ses avantages et ses inconvénients.

À toi de voir, celui qui peut correspondre au mieux à ce que tu recherches en termes de qualité et style de vie.

Je vais me concentrer sur les comarques (cantons), les plus proches de Valencia :

Préambule avant de te lancer

Les alentours de Valencia ne sont pas si urbanisés que cela. Il n’y a pas besoin de s’éloigner à une heure de route de Valence pour trouver un coin de “verdure”, des espaces naturels et de la tranquillité.

À quinze minutes de Valence, tu peut déjà avoir la sensation d’être à la campagne.

Si tu ne connais pas la région Valencienne et que tu as jeté un œil sur Google Maps, tu t’es peut-être fait une fausse idée des distances.

Si tu regardes rapidement sur Google Maps, tu peux avoir tendance à croire que des villes comme l’Eliana, Rafelbunyol ou Torrent sont trop éloignées de Valencia.

Et pourtant elles ne sont qu’à 20 kilomètres en moyenne. Idem pour des villes comme Lliria, Cheste ou Sagunto, situées à 30 kilomètres.

Or il faudra souvent moins d’1/2 heure pour rejoindre Valence, en voiture. Les infrastructures routières sont bonnes autour de Valence, avec de nombreuses voies rapides et peu de bouchons (si on se base sur la taille de l’agglomération valencienne).

Ainsi par exemple, lors des heures de pointes, tu vas peut-être mettre 10 minutes de plus pour faire le trajet l’Eliana-Valencia, et encore s’il y a un accident ou des travaux. Sinon tu auras juste quelques ralentissements ponctuels.

Autre point positif, le réseau de transports publics (métro, bus, train) bien développé.

Des villes comme Rafelbunyol, Torrent, Lliria sont desservies par une ligne de métro menant directement au centre-ville de Valencia.

Il est donc possible de vivre en dehors de Valencia, et de se passer ponctuellement de la voiture.

Certes, cela rallonge un tantinet le temps de trajet, mais tu évites le casse-tête de trouver une place de parking libre à Valencia.

CAMP DEL TURIA

Le Camp de Turia (125,000 habitants) est l’une des comarques (cantons) de Valencia. L’équivalent du chef-lieu, dans le cas présent étant la ville de Lliria.

La comarque de Camp de Turia se situe à quelques kilomètres à l’ouest de Valencia. En moins d’une demi-heure tu pourras rejoindre facilement l’entrée de Valence, via la CV35.

Dans des localités comme l’Eliana, la présence d’expatriés venant de toute l’Union Européenne et d’autres parties du monde est chaque jour grandissante.

Il faut dire que l’Eliana est une petite ville chic et prisée, proche d’une base de l’ONU, d’une base militaire de l’OTAN, du Lycée Français de Valencia, du British College…

La comarque de Camp de Turia dispose d’infrastructures variées et de qualité : proximité des grands axes (CV35, CV37, AP7), zones commerciales, équipements publics, centre-villes animés, zones résidentielles.

Vue du Camp del Turia
Camp del Turia

En termes de logement, tu trouveras autour de la ville de L’Eliana et dans les municipalités proches (San Antonio de Benageber, Betera, La Pobla de Vallbona, Riba Roja del Turia), de grandes zones résidentielles proposant un grand choix de types de logements.

Maisons indépendantes (chalets), mitoyennes (adosados), mitoyennes que d’un côté (pareados). Mais aussi des immeubles récents. Dans certains lotissements (urbanizaciones) tu auras même accès à une piscine communautaire, parc de jeu pour les enfants, équipements sportifs (piste de pádel), salle des fêtes.

En termes de scolarité, l’offre est abondante, avec des établissements publics, semi-publics (concertados) et privés. Parmi les écoles réputées : IES l’Eliana (public), IALE, Rivas Luna (concertado), Hélios et Mas Camarena.

En termes de santé, chaque municipalité dispose de son dispensaire (centro de salud). Dans la comarque, l’on dépend du récent hôpital de Lliria et de l’hôpital plus ancien d’Arnau Vilanova (district de Campanar à Valencia).

Si tu aimes la nature et les grands espaces, tu pourras faire de belles balades dans la Sierra Calderona, et même de la randonnée via le GR10. Le parc de San Vicente est très prisé par les valenciens pour organiser un pique-nique dominical.

Chartreuse de Porta Coeli

Au niveau culturel et patrimoine touristique, tu as l’embarras du choix :

  • Casinos, pour ses fabriques de turron et dragées artisanales
  • Lliria : Nombreux vestiges archéologiques romains et arabes, le monastère de Sant Miquel, le musée archéologique, les églises de la Sang et de l’Asunción.
  • Nàquera : Ermitage de San Francesc.
  • Riba Roja del Turia : Le parc naturel du Turia, vestige wisigoth du Pla de Nadal, le vieux Riba Roja (château, pont vieux, la citerne), maison seigneuriale de l’époque musulmane, le couvent de la Sagrada Familia.
  • Serra : la chartreuse de Portacoeli, le château de Serra, la tour musulmane.
  • Betera : le château de Betera, la tour musulmane.

L’HORTA (NORD, OEST, SUD)

Ces 3 comarques forment la première périphérie en dehors de Valencia.

Dans l’Horta Oest (630,000 habitants), tu as comme principales communes : Paterna, Manises, Quart de Poblet, Aldaia, Torrent, Xirivella.

Dans l’Horta Nord  (200,000 habitants) : Burjassot, Godella, Rocafort, Alboraya, Moncada, Rafelbunyol, Puig, Puzol.

Enfin, dans l’Horta Sud  (155,000 habitants) : Catarroja, Alfafar, Paiporta, Picassent, Silla.

L’Horta, c’est le vivier maraîcher de Valencia. Le paysage classique de l’horta : des petites villes entourées de zones de cultures.

Tu retrouveras ce type de paysage surtout dans l’Horta Nord et l’Horta Sud (sauf l’axe Alfafar-Catarroja-Silla).

Puzol, le promontoire El Picaio et l’horta.

L’Horta Ouest est plus densément peuplée, notamment la zone : Paterna-Manises-Quart de Poble-Aldaiat-Torrent.

Les 3 comarques sont bien reliées à Valencia, que cela soit par la route (CV35, CV37, CV300, V30, V21, V31, A3, AP7), que par les transports en commun (plusieurs lignes de bus, train et métro).

À noter la proximité de l’aéroport international de Manises.

En termes de logements, il y a des disparités selon les comarques.

Dans l’Horta Ouest, il sera plus difficile de trouver des lotissements, mis à part vers la Canyada (Paterna). Vers l’Horta Sud, il faudra concentrer la recherche vers la zone d’El Vedat, au sud de Torrent. Enfin dans l’Horta Nord, tu peux cibler selon ton budget : Campolivar, Santa Barbara, Los Monasterios.

À noter aussi dans l’Horta Nord, un ensemble urbanistique unique dans la Communauté Valencienne : Port Saplaya, la petite Venise.

D’un point de vue éducatif, tu pourras trouver 2 établissements réputés : le British College et le Lycée Français de Valencia.

La tour de Paterna

Au niveau culturel et touristique, tu as de quoi t’occuper :

  • Aldaia : musée de l’éventail
  • Burjassot : Chateau-Palais de San Juan de Ribera
  • El Puig : Monastère de Santa Mana, chartreuse de Ara Cristi, musée de l’imprimerie
  • Manises : Musée de la céramique, ateliers de céramique, musée de la photographie.
  • Silla : Parc de l’Albufera, tour musulmane.
  • Paterna : Tour musulmane, grottes troglodytes, musée de la céramique et des sciences naturelles.
  • Tavernes Blanques : Le musée Lladró (porcelaine).

CAMP DE MORVEDRE

Cette comarque se trouve à l’extrême nord de la Province de Valencia.

Au pied de la Sierra Calderona, entrecoupée par le fleuve Palencia, avec des champs d’oranger entre mer et montagne. Pas mal comme cadre de vie non ?

Le camp de Morvedre (90,000 habitants) est surtout composé par les villes de Sagunto (67,000 habitants) et Canet en Berenger (6800 habitants).

Si tu cherches la proximité des plages de sable fin, il faudra te tourner vers Puerto de Sagunto et Canet en Berenger.

En termes d’offres culturelles et touristiques, je te recommande de te balader vers Albalat de Tarongers, Alfara de la Baronia, Estivella (le point de vue depuis el Garbí), Gilet, Torres Torres et bien sur Sagunto (château, théâtre romain, musée archéologique, via romaine, domus romaine).

Sagunto, son théâtre romain.

Tu l’auras compris, dans cette comarque Sagunto est incontournable. Il faudra chercher à proximité pour trouver la meilleure offre éducative, les zones commerciales, les infrastructures publiques.

Le principal bémol de Sagunto est l’absence d’une ligne de métro la reliant directement à Valencia.

Cependant tu restes à 1/2h de Valencia par la route (V21) et 40 minutes en train (ligne C6).

LA FOIA DE BUNYOL (Hoya de Buñol)

Avec seulement 37,000 habitants, c’est une comarque peu densément peuplée.

Les 3 principales villes : Cheste, Chiva (chef-lieu) et Buñol.

Changement radical entre l’Horta et la Hoya de Buñol. Autant la région de l’Horta est plane, autant celle de la Hoya de Buñol est vallonnée et boisée, principalement aux alentours de Chiva, Buñol, Godelleta et Calicanto – El Bosque.

Buñol – source Amparo Pardo

Entre Valencia et Cheste, on reste dans un paysage de plaines agricoles.

Pas le choix pour trouver les zones commerciales, infrastructures publiques, offre éducative, il faudra cibler les 3 principales villes de la comarque : Cheste, Chiva et Buñol.

Cheste étant pour moi le meilleur compromis, entre l’offre de services et la proximité de Valencia (1/2h en voiture via la A3).

Si tu cherches une belle villa avec piscine, le calme, un cadre agréable dans un grand lotissement, tu peux regarder du côté de El Bosque (20 minutes en voiture de Valence).

Pour un aticó ou un duplex, tu devras obligatoirement te rabattre vers Cheste, Buñol ou Chiva.

La comarque est mondialement connue pour deux attractions touristiques : le circuit moto Ricardo Tormos de Cheste et la Tomatina de Buñol.

Buñol 2015 Valencia Espagne
La Tomatina c’est salissant.

Si tu aimes le golf, tu as le parcours de El Bosque (18 trous).

Sinon, pour faire de belles balades, il faut aller du côté de Dos Aguas, Siete Aguas, Yatova.

En pour terminer, vers Chiva et Cheste, tu pourras aussi découvrir un riche vignoble et de nombreuses caves.


Voilà, j’espère que cet article te serviras pour faire le bon choix, ou te donner des idées. Si tu es déjà installé dans l’une de ces comarques, et que tu as une remarque ou une suggestion à faire, n’hésites pas à laisser un commentaire.

Si tu n’es pas encore installé à Valencia et que tu as une question, n’ai pas peur non plus, je me ferais un plaisir de te répondre.

Enfin si finalement tu préfères la ville à la proche banlieue, voici mon article “Où vivre à Valencia“.

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

4 Commentaires

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Salut Sylvain, moi comme de bien entendu, je vais défendre Naquera, qui était dans le temps une station thermale, où les gens de Valencia venaient se détendre et respirer l’air pur de la sierra Calderona. Aujourd’hui encore on peut voir ces belles habitations bourgeoises sur la route allant à Serra. Environ 5000 habitants en temps normal, ce sont prés de 15000 en été. Beaucoup de résidences secondaires. Mais le charme de Naquera, se sont aussi ses nombreuses fiestas et la fête patronale de Saint François (voir son ermitage) qui dure pratiquement 1 mois. Ses atouts: à moins de 18 mn du littoral La Pobla de Farnal et au pied de la sierra Calderona où l’on peut faire de magnifiques balades (voir ma page Facebook). Quatre centres équestres à Naquera permettant différents types d’équitations (J’aime bien El Pedregal) et d’effectuer des promenades en montagne à cheval. Bref, c’est une petites ville avec de nombreux petits commerces, un super marché, de nombreuses activités culturelles et sportives, où il fait bon vivre. Sans oublier le métro-bus qui vous emmène au métro de Betera ligne 1 direction Valencia centre.

  • Pour moi, j habite quart de poblet, pres de l aéroport, mais j ai un coup de coeur pour puerto sagunto, une petite valencia.avec tout ce qu il faut.et tres bien desservi par la route, les bus et le train.mais c est une question de goût.