Conseils pour les voyageurs L'essentiel avant de partir S'expatrier Tous Vivre

Rejoindre Valencia en période de Covid-19

C’est l’une des questions qui revient souvent sur les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux à se demander comment rejoindre Valencia en cette période de Covid-19. En temps normal, il est très facile de rejoindre Valencia, en voiture, en train ou en avion.

Espace Schengen oblige, il suffit juste de traverser la frontière si on est citoyen européen. Actuellement, les conditions d’entrée en Espagne sont plus strictes, surtout si vous souhaitez rejoindre le pays par voie aérienne ou maritime.

Par voie terrestre, il n’y a pas de contrôle sanitaire.

Sortir la nuit est dangereux

Proximité d’Halloween ? Lien entre Covid19 et chauve-souris ? Toujours est-il que la nouvelle mesure anti-covid à la mode sera le couvre-feu (Toque de queda). Il est bien connu qu’en Europe, nous sommes des insomniaques noctambules et que la majorité de la population est débout entre minuit et 6h du matin… Bref.

Dans la Communauté Valencienne, on parle donc d’un couvre-feu entre minuit et 6h du matin. Et ce pour sauver les festivités de fin d’année 2020.

Disons surtout que c’est plus facile que d’augmenter des lits dans les services d’urgence.

Fumer tue

Déjà, en temps normal, fumer est nuisible pour la santé. Aussi bien pour le fumeur que pour autrui via le tabagisme passif.

Il semblerait que la fumée de cigarette puisse aussi favoriser la propagation du Covid19.

Par précaution, à partir du mardi 18 août, il est donc dorénavant interdit de fumer sur la voie publique et dans les espaces à l’air libre en Espagne, si l’on ne peut respecter la distanciation sociale (2 mètres minimum).

Cette interdiction de fumer s’étend aussi aux cigarettes électroniques.

Il faut aussi dire que dernièrement, l’excuse de la cigarette était un bon prétexte pour ne pas porter le masque.

L’abus d’alcool est nocif

Bon, si on ne peut plus fumer tranquillement, il reste toujours la possibilité de s’enivrer sur la plage. Raté !

À partir du mardi 18 août, le “botellón” est désormais interdit.

Pour rappel, le “botellón” consiste principalement à picoler, fumer et faire du bruit sur la voie publique. Une nuisance particulièrement pénible pour les résidents.

Pour les jeunes espagnols, il faudra donc trouver une autre occupation.

Elle boit pas, elle fume pas, mais elle danse

Ok. On ne peut plus fumer, on ne peut plus picoler. Mais il reste toujours la possibilité de se défouler sur une piste de danse. Raté !

À partir du mardi 18 août, les discothèques devront fermer leurs portes, ainsi que les bars de nuit, bars à cocktails et autres pistes de danses.

Il faut dire que la plupart des foyers d’épidémie récents en Espagne viennent des loisirs nocturnes. On se rassemble entre amis, on est moins prudent et on se contamine.

Je vais noyer mon chagrin dans la nourriture

On ne peut plus fumer, plus picoler, plus danser. Mais on peut toujours aller au restaurant ? Oui !

Par contre à partir du mardi 18 août, les restaurants devront fermer leurs portes à 1h du matin maximum.

J’avoue que je ne vois pas trop le rapport avec le Covid19. Est-ce qu’il est plus virulent à 2h du matin ? Encore un grand mystère de la science.

Le port du masque

À partir du samedi 18 juillet, le port du masque est obligatoire à l’intérieur des établissements (commerces, administration..), mais également sur la voie publique. Oui même si il n’y a personne à 20 mètres à la ronde.

Si tu es confortablement installé en terrasse, sache qu’il faudra remettre le masque lorsque tu ne consommes pas (donc en attendant que la commande arrive, entre deux gorgées ou bouchées).

Alors oui, cela implique de toucher régulièrement son masque, ce qui en théorie est vivement déconseillé. Mais n’oublions pas que depuis le début de la crise du Covid19, l’important n’est pas que la décision soit logique.

Le port du masque n’est pas obligatoire dans certains endroits : les plages, les piscines, et les espaces naturels ou à l’air libre se trouvant en dehors des centres urbains. Toujours en respectant la distance minimum d’1m50.

C’est à dire que sur une plage, si la serviette du voisin est à 2 mètres, le port du masque n’est pas obligatoire. Par contre sur une pelouse du Turia, il faudra porter le masque, si le voisin se trouve à 5 mètres, idem sur la Plaza del Ayuntamiento.

Cela semble démontrer que le Covid19 est ralenti par les grains de sable 🙂

Enfin, sont dispensés du port du masque : les moins de 6 ans, les personnes ayant des raisons médicales dispensant du port du masque, et les personnes pratiquant une activité sportive.

Les masques hygiéniques et chirurgicales doivent être utilisés si possible. Les masques en tissus ne sont pas pour autant interdits. Les masques avec des valves sont expressément interdits et réservés au personnel soignant.

Le décret officiel dans la langue d’Antonio Banderas.

Rejoindre Valencia par voie aérienne ou maritime

Tous les passagers arrivant en Espagne par voie aérienne ou maritime à partir du mercredi 1er juillet devront se soumettre à un contrôle sanitaire avant d’entrer dans le pays.

Ce contrôle se fait en 3 étapes : une prise de température, remplir un formulaire et un contrôle visuel de l’état du passager.

Dans un premier temps, avant de rejoindre l’Espagne, il faudra obligatoirement remplir un formulaire en ligne. Jusqu’au 31 juillet, si vous n’avez pas rempli le formulaire avant de partir, un formulaire papier vous sera remis avant d’atteindre votre destination.

Le passager dont la température est supérieure à 37,5 degrés Celsius ou celui qui, sur la base des informations contenues dans le formulaire de santé publique, ou après un contrôle visuel, est suspecté de souffrir du COVID-19 ( ou d’autres maladies transmissibles) , aura gagné une évaluation sanitaire supplémentaire, afin de déterminer s’il y a suspicion d’un risque pour la santé publique.

Si après la seconde évaluation sanitaire, le risque est avéré, le passager sera accompagné directement dans un centre sanitaire.

Le décret officiel, dans la langue de Enrique Iglesias.

Je suis résident

Depuis le 22 juin, il est de nouveau possible de venir à Valencia, librement, si on vient de l’Espace Schengen.

J’ai une résidence secondaire en Espagne

Depuis le 22 juin, il est de nouveau possible de venir à Valencia, librement, si on vient de l’Espace Schengen.

Je suis étudiant ou futur étudiant

Depuis le 22 juin, il est de nouveau possible de venir à Valencia, librement, si on vient de l’Espace Schengen.

Je veux venir en vacances à Valencia

Tu as bien raison, c’est le meilleur endroit pour passer des vacances agréables.

L’ouverture des frontières pour les touristes est effective depuis le 22 juin, si on vient de l’Espace Schengen.

Je veux m’installer à Valencia

C’est tentant en effet de venir profiter toute l’année des charmes de Valence et sa région.

Tu peux utiliser mes services pour chercher et trouver un logement (je peux faire des visites en vidéo du bien, de l’environnement alentour…). C’est déjà un gain de temps.

Pour les démarches administratives, tout peut se faire à distance. Vive le télétravail et la modernité.

C’est une solution alternative. L’autre solution est de rejoindre Valencia, pour que l’on fasse les visites ensemble 🙂

Pour résumer

Chaque semaine la situation évolue.

Tant qu’un vaccin ne sera pas trouvé, la situation restera instable.

Cet article sera donc mis à jour au gré des annonces officielles du gouvernement espagnol et de l’ambassade française.

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

10 Commentaires

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Comme d’habitude un article clair et pratique avec une touche d’humour. Merci à vous d’avoir continué de m’apporter des infos pendant ce confinement. Vive les blogueurs et vive València, que j’aime toujours, même confinée !

      • Tout à fait d’accord !
        Par contre j’ai une question : si on est free-lance, sans contrat de travail en Espagne, même avec un contrat de location, une assurance santé, un NIE… peut-on demander le statut de résident ? Que signifie le “source de revenus ” ? Doivent- ils être espagnols ?

        • Pour obtenir la résidence, il faut : soit avoir un contrat de travail en Espagne, soit être autonomo (donc freelance), soit être retraité, soit être étudiant. Si on rentre dans aucune case, il faut justifier d’un minimum de revenus (pas forcément espagnols), 5000€ environ par an. Tu peux trouver l’explication en détail dans l’article concernant comment obtenir le NIE.

  • Merci Sylvain . pour toutes ces informations complémentaires de celles que j ai de la part de mes parents qui vivent dans la provincia de Toledo.
    Mes parents espèrent pouvoir aller à valencia ( Gandia ) cet été …et moi aussi 😊
    J espère que les étapes de déconfinement se passeront bien , de telle sorte que les espagnols puissent au moins se déplacer vers d autres provinces cet été ..
    Pour nous français , s il faut patienter jusqu’à l automne , on prendra notre mal en patience …je préfère aller en Espagne quand je serai sûre de ne pas mettre mes parents et autres membres de ma famille en danger…
    Je pense que par les temps qui courent la patience est , et restera de rigueur encore pendant plusieurs mois 😢
    Merci encore pour tes articles !
    Un saludo amistoso
    Victoria

  • Bravo pour l article. très bien fait et documenté. cela mettra quelques pendules à l heure. car on entend un peu du N importe quoi de certains francophones au courant de tout. un seul espoir que tout redevienne presque comme avant. bravo Sylvain.

  • Bonjour, avez vous de nouvelles infos à communiquer sur valence , covid… on entend que les frontières pourraient de nouveaux fermer? Je dois y aller en vans dans 10j et j’ai peur de de tomber pat un nouveau confinement ou autre…Merci de votre réponse.

    • En effet, on spécule beaucoup en ce moment dans les médias, et on entend tout et son contraire. À l’heure actuelle, il n’y a pas de fermetures de frontières prévues en ce qui concerne l’Espagne, ni de quarantaine.

      Même durant le confinement généralisé, il était possible de revenir en France (pour les résidents français) ou de rentrer en Espagne (pour les résidents espagnols). Donc il n’y a pas d’inquiétude à avoir, concernant la mobilité.