Accueil » J’ai testé la crêperie Mamie Guellec
Bons Plans Boire et Manger Nos Bons Plans Tous

J’ai testé la crêperie Mamie Guellec

Aujourd’hui j’ai testé la crêperie Mamie Guellec. Une crêperie bretonne comme son nom l’indique.

Au menu donc, des galettes de blé noir (sarrasin) et des crêpes sucrées.

Il y a d’autres crêperies installées à Valencia, mais Mamie Guellec est la petite dernière.

Cela mérite donc un petit coup de projecteur.

En route pour la découverte !

Pourquoi aller chez Mamie Guellec ?

Car une bonne galette ou une crêpe sucrée c’est toujours réconfortant.

Lors d’une journée grise et froide, une crêpe gourmande cela redonne le moral.

Et puis de temps en temps, c’est bien de changer, on est pas obligé d’attendre la Chandeleur 🙂

Chez Mamie Guellec, il y a un large choix de galette de Sarrasin. Si tu ne trouves pas ton bonheur c’est à désespérer.

D’ailleurs il n’y a pas que des galettes et des crêpes, tu peux aussi trouver des entrées : une planche charcuterie/fromage, des salades, une entrée avec tes tartines.

Il y en a pour tous les goûts.

C’est copieux, les prix sont abordables (en moyenne 7€50 la galette et 6€ la crêpe sucrée) et surtout c’est très bon !

Mon expérience

Aujourd’hui, j’ai donc pris la direction du district d’Extramurs.

Mamie Guellec se trouve calle San Jose de Calasanz 20.

Juste derrière le marché d’Abastos et à 5 minutes à pied de la station de métro Angel Guimerà.

C’est donc assez bien situé.

Dès que l’on arrive devant la devanture, on sait que l’on est au bon endroit.

Devanture noire, typographie celtique et le logo représentant la pointe bretonne du Finistère. Il ne manque que le fameux drapeau breton.

Poussons la porte

Le local en lui même n’est pas très grand.

Il faudra mieux réserver si tu veux être sure d’avoir une place à l’intérieur.

Lorsque l’on rentre, on trouve le bar d’un côté avec la cuisine juste derrière, et la petite salle avec quelques tables.

La déco est simple et dans le thème.

Il y a des bancs confortables le long d’un mur, un éclairage tamisé, c’est chaleureux et accueillant.

Malgré la taille réduite de la salle, on est pas collé avec les voisins.

Lorsque des belles journées ensoleillées, on peut aussi manger en terrasse. Elle n’est pas très grande, mais elle a le mérite d’exister et cela double quasiment la capacité d’accueil.

Concernant l’accueil, il est très chaleureux. Rien à redire là dessus.

Aussi bien de la part du chef Julien (francophone), que de la serveuse (hispanophone).

On se sent toute de suite bien.

Bon point également, le chef s’y connait en galettes et crêpes. Il n’a pas ouvert une crêperie par hasard.

Il a travaillé de nombreuses années chez la Girafe (seconde crêperie de la franchise Annaik), en plus de son expérience en Bretagne.

Car en plus, nous avons à faire à un vrai breton, du Finisterre. Le genre qui peut parcourir la lande bretonne sous le crachin, 365 jours par an.

Bon à priori, le soleil c’est bien aussi, puisqu’il est venu poser ses valises à Valencia et pas à la Corogne.

Heureusement il y a quelques journées pluvieuses de temps en temps à Valencia, pour maintenir son moral au beau fixe.

Tout ça pour dire que niveau galette de blé noir et cidre, il maitrise son sujet.

Cela se voit dans l’assiette de toute façon.

Passons à table

Comme dit plus haut, la carte est bien remplie.

C’est un classique maintenant, tu peut consulter la carte via le QR Code.

C’est en espagnol, mais comme le chef est jamais loin, si tu as un doute tu peux lui demander un renseignement.

Pas de menu proposé (sauf pour les enfants).

Comme on est venu en famille, on va pouvoir tester plusieurs plats.

Après plusieurs minutes d’hésitation (oui le choix est vaste), on se décide pour :

  • La tostada de la casa
  • Une salade Noruega (laitue, saumon, avocat, chèvre, tomate cerise, miel, maïs). Mais on peut demander sans maïs et miel 🙂
  • Une galette complète (œuf, emmental, jambon serrano)
  • Une galette aventurière (canard, ail, emmental et sauce Hoisin)
  • Une galette provençale (chèvre, miel, roquette, noix et confiture de figues.

Pour les boissons, cela sera : une bouteille de cidre doux, un soda et une bouteille d’eau.

Les galettes sont servies dans de grandes assiettes. Presque trop grandes pour les petites tables.

Choix logique, car les portions sont copieuses. On sait que l’on sortira rassasié.

Le service est rapide. Ce qui est toujours bien si on est pressé par le temps.

Et donc, est-ce que c’est bon ?

Le retour est unanime à table : c’est très bon.

On n’avait pas trop de doute concernant les galettes, mais on était curieux concernant la tostada.

En plus c’est ma fille qui a testé la tostada. Autant dire que c’était pas gagné d’avance 🙂 Elle a adoré !

La tostada

La salade norvégienne était aussi très bien garnie et excellente.

Bon point également pour le cidre doux. Il faut noter qu’il s’agit de cidre breton (cuvée spéciale Guivellic), et pas d’un cidre espagnol ou normand.

Le repas commence donc sur une bonne note.

On termine donc par le dessert.

  • Une crêpe Kinder Bueno
  • Une crêpe “Tonio”
  • Deux crêpes aumônières “Pors Piron”

C’est toujours aussi copieux et toujours aussi bon.

Je recommande vivement les crêpes avec de la pomme caramélisée, du caramel beurre salée, chantilly, amandes et boule de glace.

C’est même tellement copieux que j’ai eu du mal à finir mon aumônière. Et pourtant je suis gourmand 🙂

On reviendra surement un de ces quatre pour tester les autres galettes et/ou crêpes.

Pour la note c’est très abordable : 75€ tout compris pour 5 personnes.

Pour résumer, si tu cherches une bonne crêperie traditionnelle, Mamie Guellec mérite ton attention.

Infos pratiques

Où :

  • Calle San Jose de Calasanz 20, 46008 València

Quand :

  • Lundi, jeudi et dimanche de 13h à 23h00. Samedi et vendredi de 13h00 à minuit. Mercredi de 18h00 à 23h00. Fermé le mardi.

Pour déranger le patron :

On a testé pour vous
  • Décoration - Accueil
  • Rapidité du service
  • Rapport qualité/prix
4.8

Résumé

Nous avons passé un super moment.

Local parfait pour une sortie gourmande en famille.

Le seul bémol que j’aurais, c’est que le cidre soit servi dans un verre et pas du une bolée. Mais c’est un détail cosmétique 🙂

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.