Accueil » L’état d’alarme et le couvre-feu à Valencia
L'essentiel avant de partir santé Tous Vivre

L’état d’alarme et le couvre-feu à Valencia

Coronavirus à Valencia

Depuis le 9 mai, l’état d’alarme est terminé sur l’ensemble du territoire espagnol. Il revient donc aux communautés autonomes de prendre le relai, mais toujours avec des limitations sur ce qui est possible de faire.

Cela concerne donc aussi la Communauté Valencienne.

Depuis le samedi 7 novembre de nombreux décrets de la Generalitat se succèdent, au fil de l’évolution de l’épidémie.

Tu peux trouver ici le dernier décret de la Generalitat entre en vigueur.

Celui ci fixe les limitations concernant les réunions sociales, la limitation de l’affluence (dans les commerces, bars, restaurants, marchés), etc.

Dans tous les cas, il faut que les nouvelles mesures soient approuvées localement d’un point de vue juridique, par le tribunal supérieur de justice de la communauté autonome.

Si le tribunal supérieur rejette le texte proposé, il faudra passer par le tribunal suprême, la cour de dernière instance en Espagne,

Les mesures actuelles

En juillet, cela sent le retour de bâton.

Et donc, voici les nouvelles mesures dans la Communauté Valencienne (pour ceux que cela intéresse de respecter les mesures).

Les nouvelles mesures qui sont en vigueur après le 9 juillet (et jusqu’au 16 août) :

  • Dans la série des mesures “J’aimerai avoir Big Brother mais j’ai que 2 policiers municipaux pour surveiller une ville” : Limitation du nombre de personnes pouvant se réunir dans l’espace privé et public (10 convives maximum).
  • L’hôtellerie et restauration peuvent ouvrir les terrasses (à 100% de capacité) et l’intérieur des locaux (à 50% de capacité) jusqu’à 00h30 du matin, et seulement avec 10 personnes par table en extérieur et 6 personnes en intérieur, et toujours en respectant les mesures de précaution (distance, ventilation, et masque obligatoire).
  • Capacité d’accueil limitée à 50% dans les piscines et spas.
  • Capacité d’accueil limitée à 50% pour les spectacles et autres célébrations, avec une jauge à 1500 personnes. Horaire max jusqu’à 00h30.
  • Capacité d’accueil limitée à 50% pour les rencontres sportives organisées dans des enceintes fermées. Jauge max fixée à 1500 personnes.
  • Ouverture des clubs, pubs, cafés-concert, bars à cocktail, discothèques et autres établissements de nuits jusqu’à 00h30 du matin. 50% de capacité en intérieur et 100% en extérieur (mais avec une limitation de 6 personnes par table en intérieur et 10 en extérieur). Impossible de danser.
  • Couvre-feu à l’echelle de la municipalité. Si les chiffres de contamination sont mauvais dans une commune (>250 cas/100.000), elle devra faire respecter un couvre-feu de 01h00 à 06h00 du matin.

Ceux qui font des allergies aux moutons, aux règlements, et les rebelles anarchistes peuvent toujours continuer à faire comme ils veulent. Mais ils ne pourront pas dire “on ne savait pas” 🙂 .

Retour du couvre-feu

Dans la Communauté Valencienne, dès le 10 juillet, le couvre-feu est de retour. Mais sous certaines conditions et de 01h00 à 6h00 du matin.

Plus précisément, le couvre-feu est instauré à l’échelle de la municipalité, en fonction du taux de contamination. Si les chiffres sont mauvais, il y aura un couvre-feu. Si les chiffres sont bons, pas de couvre-feu.

En pratique, c’est pas d’une efficacité folle, mais faut bien trouver des mesures.

Sont concernées, 77 communes de la Communauté Valencienne :

Dans la province d’Alicante: Alfàs del Pi, Alacant, Banyeres de Mariola, Benidorm, Callosa d’En Sarrià, Callosa de Segura, Calp, Dénia, Gata de Gorgos, La Nuncia, Muro de Alcoy, Ondara, Pego, Santa Pola, Sant Vicent del Raspeig, Sax, Teulada et Vila Joiosa.

Dans la province de Castellón: Alcalà de Xivert, Almenara, Benicassim, Borriana, Borriol, Onda, Oropesa del Mar, Peníscola, Torreblanca, Vila-real et Vinaròs.

Dans la province de Valencia: Albal, Alboraya, Alcàsser, Aldaia, Alfafar, Alginet, Almussafes, Benaguasil, Benetússer, Benifaió, Bétera, Buñol, Burjassot, Canals, Chiva, Foios, Gandia, Godella, L’Eliana, L’Olleria, Manises, Massamagrell, Massanassa, Meliana, Mislata, Museros, Oliva, Paiporta, Paterna, Picassent, Pobla de Farnals, Pobla de Vallbona, Puçol, Puig, Rafelbunyol, Requena, Riba-roja de Túria, Rocafort, Sagunto, Silla, Sueca, Tavernes de la Valldigna, Turís, Utiel, València, Vilamarxant, Xeraco et Xirivella.

En quoi consiste le couvre-feu ?

Il s’agit de l’interdiction de se déplacer dans l’espace public durant la période fixée.

Il y a cependant des exceptions :

  • Sortir acheter des médicaments, des produits de santé et d’autres biens de première nécessité.
  • Se rendre dans un établissement de santé.
  • Se rendre dans un centre de soins vétérinaires en cas d’urgence.
  • Respecter des obligations professionnelles, institutionnelles ou légales.
  • Rentrer chez soi après avoir exercé certaines des activités dérogatoires.
  • Se rendre auprès de personnes âgées, de mineurs, de personnes dépendantes, de personnes handicapées ou de personnes particulièrement vulnérables, afin de leur prêter assistance.
  • En raison d’un cas de force majeure.
  • Toute autre activité de même nature, dûment accréditée.
  • Le ravitaillement en carburant dans les stations-service, lorsque cela est nécessaire pour l’exercice des activités prévues ci-dessus.

Suppression de l’état d’alarme

Il était en vigueur jusqu’au 9 mai 2021.

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a plus de mesures prises dans chaque communauté autonome, après le 9 mai 2021.

Juste, que cela est géré différemment.

Actuellement en Espagne, nous en sommes à 601 cas pour 100.000 habitants (+194% par rapport à la période précédente).

Une forte augmentation avec pour cause, le variant Delta plus contagieux.

Si l’on rajoute en plus que la jeunesse espagnole n’est pas du tout vaccinée et qu’il y a un relâchement avec les vacances.

Cela explique l’explosion des cas de contamination.

L’état d’alarme est malgré tout levé.

Voici les chiffres pour la dernière quinzaine dans les principales communautés autonomes (source Ministère de la Santé) :

467 cas (pour 100.000) à Madrid, 1255 en Catalogne (+181%), 490 au Pays Basque, 576 aux Baléares (+221%), et 487 cas dans la Communauté Valencienne (+139%).

Comme aurait dit l’ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin : “Notre route est droite, mais la pente est forte”.

Quoiqu’il en soit, les gestes barrières et le port du masque restent toujours en vigueur.

Si tu ne résides pas en Espagne et que tu souhaites malgré tout venir en vacances, tu en sauras davantage dans cet article : rejoindre Valencia en période de Covid19.

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

3 Commentaires

Cliquer ici pour poster un commentaire