Tous Vie quotidienne Vivre

Le déconfinement à Valencia en 4 étapes

Chaque jour qui passe l’on commence à voir le bout du tunnel. Le gouvernement espagnol a fixé une feuille de route pour parvenir à un déconfinement étapes par étapes en Espagne. Le déconfinement à Valencia se fera en 4 étapes.

En Espagne, il s’agit d’un déconfinement asymétrique. Il se fera en fonction de la situation de chaque province vis à vis de l’étendue de l’épidémie de Covid-19.

Les provinces avec le moins de cas de contagions entameront les phases avant celles ayant un grand nombre de cas. Par exemple, il est fort probable que dans la province de Valencia, le déconfinement débutera avant celui de la province de Barcelone ou de Madrid.

À partir 1er juin, c’est l’ensemble de la Communauté Valencienne qui passe officiellement à l’étape 2.

Dès l’étape 2, l’on utilise l’échelle de la province pour déterminer le passage à l’étape suivante. Exit le découpage par zone sanitaire.

Il va donc y avoir 4 étapes : Préparation, étape 1, étape 2 et étape 3.

Chaque étape doit durer au minimum 14 jours (2 semaines). Donc dans le meilleur des cas, nous en avons pour 8 semaines d’assouplissements des mesures. Ce qui nous porte vers fin juin.

Attention, au moindre rebond, le délai entre chaque étape peut être allongé le temps qu’il faudra. Donc dans le pire des cas, on peut être encore à la phase 3 en 2022.

Voici comme s’articule les 4 étapes. Accrochez vous, c’est encore assez flou et à géométrie variable. Mais vous avez l’habitude depuis le début de la crise Covid-19, non ?

Préparation :

Nous avons quitté cette phase à partir du 18 mai.

Étape 1 :

Là, cela commence à devenir un peu plus intéressant pour le commun des mortels. On laisse dernière nous cette phase à partir du 1er juin.

Contact social :

Elle ouvre la possibilité de contact entre de petits groupes de personnes (maximum 10 personnes) sans pathologies préalables et qui ne sont pas vulnérables. Des conditions plus restrictives seront établies pour les personnes âgées ou les personnes atteintes de pathologies.

C’est donc assez flou. Est-ce qu’il faudra demander le dossier médical des amis avant de les inviter à un apéro ? On ne sait pas encore.

Déplacement en véhicule particulier (jusqu’à 9 places) :

Possible à conditions que les occupants vivent déjà sous le même toit. Et dans ce cas on a pas besoin de respecter une distance minimum entre les occupants.

Commerce :

La bonne nouvelle de l’étape 1, pour de nombreux commerçants.

La reprise commencera par les petits magasins (moins de 400m2) “avec des conditions de sécurité strictes”, mais pas dans les grandes surfaces “où les rassemblements sont plus probables”. Donc les boutiques comme Primark, Teddy, Ikea ne vont pas ouvrir durant cette étape.

Le magasin qui rouvrira ses portes, devra limiter l’affluence à 30% de ses possibilités d’accueil, avec une distance minimale de 2 mètres entre les clients.

Lorsque cela n’est pas possible, un seul client sera autorisé à entrer. Des heures d’ouverture préférentielles doivent également être établies pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

Plus besoin de prendre rendez-vous.

Marché en plein air :

Sur proposition du conseil municipal correspondant, les marchés en plein air peuvent être repris sur la voie publique, avec des conditions de distance entre les étals (25% des stands peuvent ouvrir). Comme cela se fait déjà en France donc.

Restauration :

Vous attendez tous ce moment avec impatience, je le sais 🙂

Les terrasses pourront être ouvertes à 50 % de leur capacité (distance de 2 mètres entre les tables). Impossible dans un premier temps de rentrer à l’intérieur de l’établissement.

En gros, il va falloir faire la queue pour trouver une place en terrasse. Mais on pourra se revoir pour prendre un café au Mercado Colón.

Hôtels :

L’ouverture des hôtels et autres lieux d’hébergement touristique sera autorisée, à l’exclusion des espaces communs. Mais avec la limitation des déplacements, cela ne concernera que les résidents de la Province de Valencia. Désolé, si vous habitez Castellón, Madrid ou en dehors de l’Espagne.

Si vous habitez Sagunto et que vous avez envie de venir passer le week-end dans un hôtel de Valencia, cela sera possible.

Secteur agro-alimentaire :

La reprise de l’activité agro-alimentaire qui avait été arrêtée dans le cadre du décret instituant l’état d’alerte va pouvoir s’amorcer.

Spectacles :

Les événements et spectacles culturels peuvent être organisés, avec une affluence maximum jusqu’à 30 personnes en intérieur (avec un tiers de la capacité) et en extérieur (à condition que l’on soit assis et en maintenant à la distance nécessaire).

C’est déjà mieux que rien. Par contre, cela ne permet pas le retour d’une mascletà habituelle.

Bibliothèques :

Il est possible d’emprunter des livres ou de lire sur place (dans ce cas, réduction de l’affluence à 30%)

Musées :

Les visites de musées ( sans animations culturelles ) sont autorisées, limitées à un tiers de la capacité et avec contrôle de l’affluence dans les salles.

Il sera enfin possible de revenir dans les musées municipaux de Valencia.

Sportif professionnel :

Les athlètes professionnels auront moins de restrictions en terme de préparation, en effet l’entraînement modéré sera autorisé dans les ligues professionnelles et dans les centres de haute performance. Globalement, vous pouvez courir avec les copains. On est toujours content pour vous.

Sportif amateur :

Le canapé n’est qu’un lointain souvenir.

Pourront ouvrir les installations sportives en plein air, sans public et pour des sports sans contact (comme l’athlétisme, le tennis, le padél, le golf, la pétanque, le tir à l’arc…). Si vous faites du curling ou du hockey sur glace c’est raté.

Les activités sportives individuelles sont également autorisées, mais sur rendez-vous dans les centres sportifs. Ces activités ne doivent pas impliquer de contact physique ni l’utilisation de vestiaires.

En théorie, cela ouvre la possibilité de faire de la zumba avec son coach particulier, mais guère plus.

Randonnée :

Les activités de tourisme actif et de nature peuvent être réalisées pour des groupes de dix personnes au maximum, par des entreprises enregistrées comme entreprises de tourisme actif auprès de l’administration. Ces activités seront organisées, de préférence, sur rendez-vous.

Donc la randonnée en groupe et en payant, oui. La randonnée en solo, en famille et gratuitement, non.

Lieux de cultes :

Ouverture mais avec une capacité réduite à un tiers. C’est déjà le cas depuis des années en France 🙂

Veillées funèbres :

Possible, avec un nombre limité de membres de la famille, avec une distance physique et des protocoles de sécurité (15 personnes à l’air libre ou 10 personnes à l’intérieur). Enfin, un peu d’empathie de la part du gouvernement.

Seconde résidence :

Vous pouvez aller arroser les plantes et tailler la pelouse.

Les voyages vers les résidences secondaires sont autorisés, mais uniquement lorsqu’ils se trouvent dans la même province (nous concernant, la province de Valencia).

Vous êtes en France ? Cela marche pas. Vous habitez Alicante, impossible de venir dans la province de Valencia.

Étape 2 :

On commence à voir le bout du tunnel. Là-bas. Au loin. La Communauté Valencienne passe à cette étape à partir du 1èr juin.

Sorties et activités sportives :

Le gouvernement supprime les restrictions horaires et les limites de distance pour les promenades et les activités sportives. Enfin presque, il faut toujours rajouter des exceptions, c’est la norme en Espagne.

Donc, on supprime les restrictions horaires, mais uniquement pour les moins de 70 ans. Il ne sera pas possible de se promener ou faire du sport entre 10h et 12h00, et entre 19h00 et 20h00. Ces franges horaires étant réservées aux plus de 70 ans.

Pas de chance pour ceux qui auront 70 ans, début juin.

Les parents peuvent enfin souffler, il est autorisé de se promener en famille avec ses enfants. Autant de fois que l’on veut dans la journée. C’est pas une bonne nouvelle ça ?

Contact social :

Les contacts sociaux sont autorisés en groupes plus importants pour les personnes qui ne sont pas vulnérables ou sans pathologies antérieures : 15 personnes.

Cela implique également les balades et activités sportives sans contact.

Les jeunes peuvent de nouveau se promener en meute. Inutile d’appeler la police locale 🙂

Commerce :

On gratte 10%.

La capacité est maintenant limitée à 40%, avec l’obligation de garantir une distance minimale de deux mètres entre les clients.

Lorsque cela n’est pas possible, seul la présence d’un client sera autorisée à l’intérieur du local.

Centres commerciaux :

Les centres commerciaux peuvent être rouverts au public, mais il est interdit de séjourner dans les espaces communs ou les zones de loisirs.

Évidemment, les consignes concernant chaque commerce s’appliquent (40%, distance de deux mètres…).

Restauration :

Dans les restaurants, cafétérias ou bars, la consommation est autorisée à l’intérieur, mais uniquement à table et avec une garantie de séparation entre les clients (on ne reste pas au comptoir).

Un soulagement pour les établissements qui n’ont pas de terrasse, et pour les consommateurs lorsqu’il fait un temps pourri.

Le nombre de places est limité à 40%. À contrario, en France à partir du 2 juin, c’est ouverture complète des bars et restaurants en zone verte, et sans limitation d’accueil (juste respecter 1 mètre de distance entre les tables)

Cela n’inclut pas les discothèques ou les bars de nuit pour l’instant. Ces établissements restent fermés.

Hôtels et logements touristiques :

L’ouverture des espaces communs est limitée à un tiers de la capacité des hôtels et des hébergements touristiques. Mais au moins, on peut y prendre son petit déjeuner ou son repas.

Plages et piscines :

Sortez les serviettes, la crème solaire, le parasol et un mètre ruban.

L’ouverture des plages, en toute sécurité et avec respect des distances, est autorisée.

Pour les piscines, l’affluence est limitée à 30%.

Tourisme actif et de nature :

Les activités de tourisme actif et de nature peuvent être réalisées pour des groupes de 20 personnes au maximum.

On peut aussi pratiquer ces activités en dehors de sa commune.

Vive la randonnée et les sorties en VTT.

Gymnase et salles de sport :

Vous allez pouvoir suer sur les machines et reprendre les cours de zumba.

Avec une capacité d’accueil de 30% et un seul nageur par couloir dans le cas des piscines couvertes.

Éducation :

La rentrée scolaire se fera en septembre (bon courage).

En attendant la délivrance et durant cette étape, les centres éducatifs peuvent ouvrir pour du soutien scolaire, pour accueillir les enfants de moins de six ans si les deux parents doivent travailler, et pour organiser la Selectividad.

Cinémas et théâtres :

Les cinémas, théâtres, auditoriums et autres espaces similaires seront rouverts avec des ” places pré-assignées ” et la capacité sera limitée à un tiers de la capacité habituelle. Cela concerne également les services de cafétéria de ces établissements.

Cela limitera les risques de renverser son paquet de pop-corn sur le voisin.

Il sera également possible de visiter les monuments et les salles d’exposition, avec la même restriction de capacité.

Concerts :

Les événements culturels tels que les concerts peuvent être organisés dans des espaces fermés avec un tiers de la capacité habituelle.

S’ils sont en plein air, jusqu’à 400 personnes pourront se rassembler, à condition qu’elles soient assises.

J’imagine très bien 400 adeptes de musique techno assis sur une chaise. Un choc culturel.

Lieux de cultes :

On passe à 50% de la capacité totale. Vous avez vu ? On parle absolument pas de distanciation de 2 mètres entre les fidèles.

Chasse et pêche sportive :

À ce stade, la chasse et la pêche sportive peuvent être reprises. On avait presque oublié que cela existait encore.

Visites dans les maisons de retraites :

L’on peut retourner voir ses proches, mais avec des restrictions et mesures fixées par la Communauté Autonome.

Mariages :

Le confinement est censé augmenter le nombre de divorces, mais certains ont tenu le coup jusque là.

À partir de cette étape, les mariages sont donc autorisés avec un nombre limité maximum de convives. Combien ? 50 convives en intérieur et jusqu’à 100 en extérieur.

Un bon moyen de se débarrasser officiellement des piques-assiettes : apéro en extérieur, repas en intérieur. “Ah ben non tonton, tu peux pas rentrer, c’est complet. On est navré.”

Veillées funèbres :

Possible, avec un nombre limité de membres de la famille, avec une distance physique et des protocoles de sécurité (25 personnes à l’air libre ou 15 personnes à l’intérieur). Un peu plus d’empathie de la part du gouvernement.

Réunion de travail et conférence :

Feu vert, mais il faudra pas être plus de 50 personnes.

Port des sandales :

Il est toujours interdit de mixer chaussettes et sandales, dans les lieux publics.

Étape 3 :

On touche au but.

Avec ces mesures, le gouvernement considère que cela fixe les conditions de vie de chacun, jusqu’à la découverte d’un vaccin ou d’un remède.

À ce stade, il est prévu d’ouvrir toutes les activités, mais toujours en maintenant les mesures de sécurité et de distance appropriées.

Commerce :

Capacité fixée à 50% avec respect des distances de sécurité de deux mètres.

Centres commerciaux :

L’interdiction de l’utilisation des espaces communs et des zones de loisirs dans les centres commerciaux est levée.

Restauration :

Pour les restaurants, cafétérias ou bars, la capacité est étendue à un maximum de 50 % de sa capacité, en garantissant la séparation entre les clients.

Les personnes sont autorisées à se tenir debout avec une séparation minimale de 1,5 mètre au comptoir.

Donc si vous suivez bien, la situation connue avant le Covid-19 ne reviendra pas, jusqu’à la découverte du vaccin. Pour compenser la perte, il faudra surement faire davantage de services.

Discothèques et bars de nuits :

Les discothèques et les bars de nuit peuvent être rouverts avec une capacité maximale d’un tiers de la capacité habituelle.

Pour finir :

Le déconfinement est donc asymétrique.

Toutes les deux semaines, une évaluation sera faite.

Province par province, en examinant 4 critères : La capacité du système de santé ( plus particulièrement l’affluence dans les unités de soins intensifs), la situation épidémiologique de la province, les mesures de protection dans les espaces publics, et enfin la mobilité et les données socio-économiques.

Si tout est au vert, on peut passer à l’étape suivante. Sinon…

Le port du masque obligatoire

À partir du jeudi 21 mai 2020, le port du masque est obligatoire dans les transports publics, sur la voie publique, dans les espaces à l’air libre, dans tout espace clos utilisé par le public ou ouvert au public, dès lors qu’il ne soit pas possible de maintenir une distance de deux mètres entre les personnes.

Cette obligation s’applique à tous et toutes sauf :

  • Les enfants de moins de 6 ans.
  • les personnes qui présentent un quelconque type de difficulté respiratoire.
  • les personnes chez lesquelles l’utilisation d’un masque est contre-indiquée pour des raisons de santé dûment justifiées, ou qui, en raison de leur situation de handicap ou de dépendance, présentent des altérations comportementales qui rendent leur utilisation non viable.
  • Toute activité qui ne permet pas l’utilisation d’un masque. Cas concret : si vous êtes en terrasse (lieu public) et que vous souhaitez boire un verre à côté de votre ami (moins de 2 m), il sera autorisé de quitter votre masque, le temps de boire une gorgée. Principalement pour ne pas être ridicule 🙂
  • Et la raison fourre-tout, en cas cause de force majeure ou situation de nécessité impérieuse.

Par masque, il faut comprendre ceux qui couvrent le nez et la bouche (si possible chirurgicaux, mais les masques fait maison sont valables aussi).

La mobilité

Concernant la mobilité, elle sera limitée jusqu’à ce que l’ensemble de l’Espagne atteigne l’étape 3.

Principe de base : on peut librement circuler dans sa province.

Mais si notre province est en étape 2, on ne peut rejoindre une province en étape 3. Et inversement.

Donc si Valence est en étape 3 fin juin, et que Madrid ou Barcelone sont en étapes 2. On ne pourra pas s’y rendre et ils ne pourront pas venir.

On est donc pas près de voir un madrilène venir dans sa résidence secondaire de Denia ou Cullera.

Vous êtes habitués maintenant, il y aura surement des ajustements et précisions d’ici la fin juin.

Pour les courageux et les juristes amateurs, voici les textes officiels :BOE-ÉTAPE 1, BOE-ETAPE 2

Donc consultez régulièrement l’article 🙂

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

12 Commentaires

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.