Conseils pour les voyageurs L'essentiel avant de partir santé Tous Vivre

Coronavirus : Quelles sont les mesures prises à Valencia ?

Coronavirus à Valencia

Quelles sont les mesures prises à Valencia (Espagne) pour lutter contre l’épidémie de Coronavirus ?

Depuis le 14 mars l’Espagne est officiellement en état d’alerte. En quoi consiste cet état d’alerte ?

Quelles sont les dernières mesures prises par le gouvernement espagnol ? Quelle est la situation à Valence ?

Qu’est ce que l’état d’alerte ?

L’état d’alerte est un régime spécial régi par l’article 116 de la Constitution espagnole et par la loi organique 4/1981. Son objectif est de garantir le fonctionnement normal des pouvoirs dans des situations extraordinaires.

Dans l’Histoire récente, c’est la deuxième fois que l’état d’alarme est déclaré. Le dernier précédent s’est produit lors de la grève des contrôleurs aériens en 2010, lorsque l’armée est intervenue dans les tours de contrôle en vue de la fermeture du trafic aérien en Espagne.

Les circonstances couvertes par l’état d’alerte incluent les crises sanitaires telles que l’épidémie de coronavirus. Elle a été classée comme pandémie internationale par l’Organisation mondiale de la santé le 11 mars.

L’état d’alerte est le plus bas des trois états d’exception prévus par la Constitution (alerte, exception et siège) et ne prévaut pas sur les droits fondamentaux des personnes, comme le prévoit l’article 55 du texte constitutionnel.

Quelles sont les mesures imposées par l’état d’alerte ?

Pour endiguer la progression du coronavirus, l’état d’alerte établit une série de mesures qui affectent notre vie quotidienne :

En premier lieu, toute activité éducative est suspendue, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de cours dans les écoles maternelles, les collèges, les lycées, les universités et autres centres de formation. À Valencia, cela prendra effet dès le 23 mars, après les vacances scolaires accordées pour les Fallas (du 14 au 22 mars). Des cours à distance seront mis en place, en concertation avec les établissements scolaires.


Les magasins, les espaces culturels et les zones de loisirs sont fermés, y compris les parcs et les jardins. Seuls quelques magasins et services peuvent rester ouverts :

  • Nourriture, boissons, produits et biens de première nécessité.
  • Pharmacies, cliniques médicales, opticiens, orthopédie et produits d’hygiène.
  • Kiosques.
  • Les stations d’essence.
  • Tabacs.
  • Les commerces de vente de produits électroniques
  • Alimentation animale.
  • Commerce par Internet, téléphone et courrier.
  • Les nettoyeurs à sec et les blanchisseries pour les professionnels.
  • Les bars et les restaurants sont fermés au public, mais la livraison de nourriture est autorisée.

Quarantaine et limitation à la libre circulation. L’on ne peut sortir de chez soi que pour des raisons bien précises (une seule personne par véhicule) :

  • Pour aller au supermarché, à la pharmacie ou pour acheter des produits de première nécessité.
  • Pour se rendre chez le médecin (centro de salud, services et établissements de santé).
  • Pour aller travailler (si l’on ne peut le faire en télétravail)
  • Pour retourner chez soi.
  • S’occuper et prendre soin des mineurs et des personnes âgées, dépendantes, handicapées ou particulièrement vulnérables.
  • Pour aller à la banque et chez les courtiers d’assurance.
  • En raison d’un cas de force majeure ou d’une situation de nécessité impérieuse.

Limitation du transport. Les services de transport restent opérationnels, mais avec une réduction de 50 % de l’activité.

Fermeture des frontières terrestres. Seuls les citoyens espagnols, les résidents, travailleurs transfrontaliers et les transports de marchandises peuvent rentrer en Espagne.

Enfin le décret permet au gouvernement de prendre des mesures pour assurer la fourniture de biens et de services de base pendant l’état d’alerte, tels que la nourriture, l’électricité et le carburant.

Le non-respect des mesures prévues dans l’état d’alerte peut entraîner des sanctions. Des amendes pouvant aller jusqu’à 30 000 euros peuvent être infligées pour violation de la règle du maintien à domicile, une sanction protégée par la loi organique 4/2015 sur la sécurité des citoyens.

Donc restez chez vous ! Les services de santé ont déjà suffisamment de travail.

Ce n’est pas le moment pour faire du vélo, d’aller lire un livre dans un parc ou de se balader sur la plage. Vous aurez tout le temps pour le faire après l’épidémie.


Combien de temps devrait durer cet état d’alerte ?

L’état d’alerte est en vigueur pendant les 15 jours civils suivants, à compter de la publication du décret royal dans le Bulletin officiel de l’État, qui a eu lieu le 14 mars. Les restrictions de circulation ont commencé le 15 mars à 8h00.

Toutefois, et conformément aux dispositions de la loi, l’état d’alerte peut être prolongé si le Congrès des députés en décide ainsi. Une session plénière se tiendra donc le 24 mars.

Dans la situation actuelle, il est fort probable que l’état d’alerte soit prolongé au moins jusqu’à mi avril à Valencia et en Espagne.

Bref, on reste patient et l’on profite de ses proches.

Comment allez faire ses courses durant l’état d’alerte ?

Plaquette d’information Lidl

Plusieurs chaînes de supermarchés (Mercadona, Lidl, Aldi, Carrefour, Consum) ont mis en place des mesures pour assurer l’approvisionnement de tous les clients, tout en garantissant leur sécurité et celle de leurs employés.

  • Modification des horaires d’ouvertures : De 9h00 à 19h00 à Mercadona et Lidl, de 9h00 à 21h00 à Carrefour, de 10h00 à 20h00 au Corte Inglés et à Consum (21h00 le week-end pour le Corte Inglés).
  • Limitation de l’accès : une personne par famille, sauf si vous accompagnez une personne à mobilité réduite.
  • Ne pas abuser concernant les quantités. Dans certains magasins comme Consum, l’on ne peut pas acheter plus de 6 exemplaires d’un même produit. Il est fini le temps où l’on pouvait repartir avec son poids en rouleaux de papiers hygiéniques.
  • Il est recommandé d’utiliser les gants fournis par l’enseigne ou de se laver les mains avant d’entrer dans le magasin.
  • Garder au moins 1 mètre de distance avec son voisin
  • Il est recommandé de payer par carte bancaire.
  • Le personnel portent des masques et des gants afin de limiter le risque de contamination.

Normalement si tout se passe bien, il y a peu de risque de voir une rupture de stocks.

Autre source d’informations

Vous pouvez aussi consulter régulièrement le site officiel de l’ambassade de France en Espagne. Il est régulièrement mis à jour.

Article rédigé par

Sylvain Domper

Dénicheur de bons plans à Valencia

«On se donne rendez-vous au Mercado Colón pour boire un verre ensemble».Phrase favorite

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.