Loading

Trouver un travail à Valencia

Avec un taux de chômage d’environ 18,6% en Espagne (19,10% dans la Communauté de Valence)  il n’est pas aisé de trouver un travail salarié. La Communauté de Valence s’en sort un peu mieux, avec une meilleure reprise de l’activité que dans la plupart des autres communautés.

Servef Valencia

Une amélioration dans la Communauté de Valence :

Ainsi d’après les derniers chiffres de l’INE (Instituto Nacional de Estadística), le nombre de chômeurs a baissé de  10,20% dans la Communauté par rapport à l’année précédente (53.000 chômeurs en moins).

Si l’on entre dans les détails de la Communauté, la province de Valence (-10% , celles de Castellon (-11,6%) et Alicante (-7,80%).

Il reste cependant encore 467.400 chômeurs dans la Communauté (710.000 il y a 4 ans), dont 256.826 rien qu’à Valence.  Comme souvent, le chômage touche  globalement plus durement les femmes  que les hommes, les femmes représentant 51,40%  du nombre de chômeurs à Valence. Chez les moins de 25 ans par contre, ce sont les hommes qui sont en plus grand nombre.

Malgré la baisse du taux de chômage, la situation est encore difficile pour trouver un emploi. Plus que la difficulté, il faut aussi prendre en compte les conditions de travail (salaire bas, contrats précaires).

Comment trouver un emploi ?

La situation économique étant ce qu’elle est, il est vivement recommandé d’avoir déjà trouvé un travail avant de vous expatrier. Pour cela il existe plusieurs sites regroupant des offres d’emploi :

  • Infojobs.net :  Sont disponibles environ 1628 offres sur la province de Valencia, dont 861 sur la ville de Valencia.
  • Indeed.es : Avec 2200 offres sur la province dont 1900 sur Valencia même, le choix est plus vaste.
  • Trovit.es : Le plus grand choix, 6039 offres sur la ville de Valencia.
  • Jooble
  • Option empleo : 5427 offres sur la province, dont 4600 uniquement sur Valencia. Mais le site reprend des annonces d’Infojobs.
  • Servef : L’équivalent de notre pôle emploi à Valencia.
  • Jobatus : Un autre agrégateur qui regroupe les offres postées sur l’ensemble des autres sites d’emploi.
  • Jobbydoo : Un autre agrégateur qui regroupe les offres postées sur d’autres sites d’emploi.

Pour toutes ces offres, il est indispensable de parler au moins le castillan.

Quelques conseils :

  • Pensez  à consulter les rubriques des petites annonces : segundamano ou milanuncios.
  • Lorsque vous êtes sur place, n’hésitez pas à faire fonctionner votre réseau. Le bouche à oreille et l’entraide restent efficaces.
  • Envoyez des candidatures spontanées, cela permet de vous faire connaitre et peu déboucher sur un entretien.
  • Devenez autonomo (auto-entrepreneur), si vous avez l’esprit d’entreprise et un bon business plan. On est jamais mieux servi que par soi-même.

Si vous êtes employeur ou demandeur d’emploi, n’hésitez pas à me contacter, je me ferais un plaisir de diffuser votre annonce gratuitement via Expat-Valencia.

6 comments

  1. Bonjour monsieur
    J’ai pris connaissance de votre existence par le pure hasard , en rechangeant des emplois
    Je voudrai m’installer définitivement à Nàquera ( communauté de Valencia , au nord de cette même ville )
    Je ne parle pas couramment Espagnol , je le comprend d’avantage , et je pense que ça peut être un handicape pour trouver un emploi
    C’est donc pour cela que je viens vers vous , pour que vous donniez s’il vous plait des astuces , voir des adresses .
    J’ai également un projet de « vendre du vin de France et quelques produits alimentaires ( fromages , huitres , biscuits etc )  » , pour cela il me faut trouver un local ou obtenir une carte de vendeur ambulant ou VRP , j’ai une maison , un NIE , un compte bancaire
    Pensez vous qu’il y a un potentiel dans cette voie , et que me conseillerez-vous pour mener à bien ce projet ( j’envisage que les touristes et les locaux peut être tout à fait séduit par la marchandise qui ne sera pas au prix du luxe , car le but est de fidéliser )
    Je tiens à vous remercier , par avance
    Bien cordialement
    Pascal Manson

    1. Bonjour,

      Curieuse de découvrir les emplois qu’il y a sur Valencia car mon cher et tendre est originaire de là-bas et que la distance est de plus en plus difficile pour nous.

      J’ai ainsi découvert votre message suite a mes recherches et je suis exactement dans la même situation!
      Je recherche à m’installer et trouver un emploi sur Valencia.

      Me concernant, j’ai 27 ans et je suis originaire de Bordeaux. Je ne parle pas couramment l’espagnol… je comprends beaucoup plus l’écris que l’oral pour le moment.

      La région de Bordeaux est riche de bons crus et d’excellentes huîtres venant du bassin 😉

      Si votre projet mène à son but je serais ravi d’être votre collaboratrice! 🙂

      Je vous souhaite de réussir dans vos projets.

      Cordialement

  2. Bonjour,

    Je vous remercie pour toutes ces infos intéressantes… Je compte quitter Paris après presque 20 ans à travailler dans le luxe et vais me rendre à Valencia d’ici peu. Je parle 3 langues couramment dont le castillan et j’ai déjà un appartement là-bas, ma mère y habite. Quelle serait la situation? difficile dans ce domaine en ce moment à votre avis? je serais ravie de vous envoyer mon cv & lettre de motivation en espagnol ou anglais, français si vous pouvez m’aidez. Je pensais à Louis Vuitton ou encore Hermés que j’ai repéré sur place. J’ai également une bonne amie qui travaille à l’office de tourisme ici à Paris qui va me mettre en relation avec des connaissances qu’elle a à Valencia (Hôtel Arenas, etc..) J’espère que j’arriverais à trouver. Toutes vos suggestions sont les bienvenues 🙂

  3. Bonjour,
    Je suis espagnol et je vie a bxl
    Je parle couramment espagnol et français,je souhaiterais partir vivre à Valencia et y travaillé
    J ai 51 ans et tjr travaillé en belgique
    Pensez-vous que à mon âge j aurais dès chances de trouvé un boulot quelconque

    1. Bonjour,

      Parler plusieurs langues est déjà un avantage. Lorsque l’on regarde de sites comme infojobs ou similaire, des offres il y en a. Rien n’empêche de postuler, même si on se dit que l’age peut être un problème. Pour obtenir un job, faut convaincre son interlocuteur qu’on est la meilleure solution. Sinon, il reste la possibilité de créer sa propre activité.

      A Valencia, cela marche aussi beaucoup par le réseau, le bouche à oreille, c’est donc mieux de connaitre du monde sur place.

Leave a Reply