Loading
Parc Naturel Albufera

Les quartiers de Valencia : Pobles del sud

Valencia est composée de 19 districts et 87 quartiers. Aujourd’hui, nous achevons le tour des quartiers, avec le 19ème et dernier district de la ville : Pobles del sud et ses quartiers, El Castellar/L’Oliveral, Horno de Alcedo, El Saler, El Palmar, La Torre, Faitanar, El Perellonet, et Pinedo.

Ces anciennes municipalités de la proche banlieue de Valence, furent annexées à la ville en 1877 (comme Ruzafa). Elles sont depuis considérées comme des quartiers à part entière de Valencia.

Quels sont les avantages et inconvénients de chaque quartier ? Peut-on s’y loger facilement ? Sont-ils bien desservis par les transports en commun ?

El Castellar / L’Oliveral :

El Castellar-L’Oliveral est un quartier appartenant au district de Pobles del Sud,  qui se trouve comme son nom l’indique, au sud de Valencia.

Le quartier est délimité, au nord par le nouveau lit du fleuve Turia, à l’est par le quartier de Pinedo, à l’ouest par celui de Horno d’Alcedo, et au sud par les municipalités de Sedaví et Alfafar.

Du fait d’être excentré de Valence, El Castellar / L’Oliveral est un quartier paisible. A la fois proche de Valence et des champs. On est dans un quartier qui, a su garder ses racines d’ancien village valencien. Un peu comme Benimaclet au nord de Valence.

En contre partie, les infrastructures sont limitées en nombre et qualité : pas de métro, peu de bus, peu d’animations (pas de cinéma, peu de bars…).

Un bon choix, si l’on recherche la tranquillité, pour y établir sa résidence secondaire, ou y passer la retraite.

Avantages : La tranquillité.

Inconvénients :  Le manque d’infrastructures.

Horno de Alcedo :

Minuscule quartier de part sa démographie, que celui d’Horno de Alcedo (Forn d’Alcedo) : moins de 1500 habitants en tout et pour tout. Il se trouve entre les quartiers de Castellar et de la Torre.

Le quartier a gardé ses racines rurales, notamment concernant l’économie locale. Il y reste en effet de nombreuses zones maraîchères et agricoles.

L’un des secteurs économiques important du quartier est l’industrie du meuble, particulièrement au sud du quartier, vers le Polygone industriel.

Comme pour Castellar, on déplore l’absence de métro, et une seule et unique ligne de bus EMT. Il faudra donc utiliser la voiture, la V31 en autre pour rejoindre Valence.

Avantages :  Tranquillité.

Inconvénients :  Absence de station de métro.

La Torre :

La Torre fait partie des quartiers composant le district de Pobles del Sud à Valence. La Torre est situé à l’ouest de Horno del Alcedo.

Quartier peu étendu, qui doit son nom, au principal monument du quartier : Une ancienne tour carré de 3 étages, largement remaniée et entourée actuellement par des édifices des années 60…

C’est d’ailleurs dans les années 60 que le quartier s’est largement développé. On y trouve donc de nombreux immeubles de 3 à 5 étages de cette époque.

Plus récemment en 2003, un nouveau projet urbanistique fut entamé pour rénover le quartier : Sociópolis. Un projet mêlant urbanisme moderne, social et responsable. La crise a ralenti le projet : seulement 22% des 2800 logements prévus sont sortis de terre. Ils sont occupés au 2/3 selon les promoteurs.

Qui sait, si la sortie de la crise permettra au projet d’être mené à terme.

Point de vue transports en commun, il y a juste le bus. Pas de métro. On utilisera donc majoritairement la voiture.

Avantages :  Facile d’accès en voiture.

Inconvénients :  Sociópolis inachevé. Absence de métro.

Sociopolis
Sociopolis. Photo de Jesús Signes.

El Saler :

El Saler, doit son nom à l’une des richesses de Valence : le sel. Le quartier est une longue étendue en bordure de mer et du parc de l’Albufera, avec une faible population (1500 habitants environ).

Au début des années 60, suite au boom touristique, la zone entre l’Albufera et la mer devait être largement urbanisée : hôtels, appart-hôtels, station balnéaire, hippodrome, aéroport, club nautique, restaurants, parcs…

Le projet débuta fin des années 60 et s’acheva brutalement en 1974. Il ne subsiste du projet, qu’un hôtel de luxe et quelques immeubles. Le reste du littoral fut préservé.

Par conséquent, le principal noyau urbain, est El Saler, petit village composé d’immeubles peu élevés et de quelques maisons mitoyennes.

Avantages :  Proximité de la plage et de l’Albufera.

Inconvénients :  Transports publics limités.

El Palmar :

Le quartier de El Palmar entoure littéralement le Parc de l’Albufera. C’est donc un lieu privilégié.

Si on veut déguster les meilleurs paellas, c’est ici qu’il faut aller.

A l’origine l’économie de El Palmar était basée sur la pêche et la culture du riz. Actuellement, l’hôtellerie et le commerce sont les poumons du quartier.

On peut rejoindre Valence via la CV500 ou via la ligne de bus EMT 25.

D’un point de vue logement et infrastructures c’est bien évidemment très limité : cela se limite aux environs du petit village de El Palmar.

Avantages :  Proximité de l’Albufera et de la plage.

Inconvénients :  Très limité en terme de services, infrastructures.

Faitanar :


Faitanar, quartier du district de Pobles del Sud. Situé juste à l’ouest du quartier de La Torre.

Contrairement aux autres quartiers du district, ici l’habitat n’est pas concentré autour d’un point central. Il est au contraire dispersé dans tout le quartier.

Si l’on rajoute, la faible population du quartier (500 âmes), cela fait une densité de population relativement faible. En bref, on est pas trop gêné par le voisin.

On peut rejoindre le quartier en voiture par la CV-406, la V-30, la CV-36. Avantage sur les autres quartiers, il y a une station de métro : Valencia Sud.

Avantages :  Seule station de métro du district.

Inconvénients :  Pas de métro, uniquement le bus.

El Perellonet :

El Perellonet est l’avant dernier quartier composant le district de Pobles del Sud, à l’extrème sud de Valencia. Tout comme El Palmar, il se trouve dans le parc naturel de l’Albufera.

Autrefois, il hébergeait les classes les plus humbles (pêcheurs et agriculteurs), l’urbanisme se limitait à quelques baraques au milieu des champs. Aujourd’hui, le quartier est composé de résidences touristiques, du fait de la proximité avec la côte méditerranéenne.

Principal point d’intérêt du quartier, la très belle plage de sable fin de Recatí.

Pour rejoindre Valence, deux solutions : la voiture via la CV-500, ou le bus (ligne 25 EMT).

Avantages :  Proximité de l’Albufera et de la mer.

Inconvénients :  Pas de métro, éloigné de Valencia.

El Perellonet

Pinedo:


Terminons notre visite du district par Pinedo, l’ultime quartier de Pobles del Sud. Situé entre Valencia et le quartier d’El Saler.

Autrefois faisant partie de la municipalité de Ruzafa, il fut annexé à Valencia, en 1877. Jusque dans les années 60, il y avait près de 3000 habitants à Pinedo. Mais les travaux de détournement du fleuve Turia, entrainèrent la destruction de nombreux champs, de nombreuses maisons et même de l’ancienne église. Aussi, Pinedo du faire face à une baisse important de sa population. Il a fallut attendre le débuts des années 2000, pour retrouver un niveau proche de celui des années 60.

Comme beaucoup de quartiers périphériques de Valencia, l’économie reposait principalement sur l’agriculture. Aujourd’hui, c’est le tourisme et les loisirs qui font vivre Pinedo (hôtels, discothèques, bars, restaurants…)

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour rejoindre Valencia : la voiture via la CV-500, le metrobús (bus jaune), et le bus EMT (ligne 14, 15, 25)

Avantages :  Proximité de l’Albufera. Plage de Pinedo.

Inconvénients :  Pas de métro.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des quartiers dans cet article : Les districts de Valence

Vous souhaitez vous installer à Valencia ? Utilisez nos services.

2 comments

  1. Bondia. Cela serait une bonne chose de faire paraître sur Expat , la liste des numéros les plus importants. Pompiers ,urgences médicales. Etc…. Mais c’est juste une suggestion. Merci pour votre fenêtre sur Valencia. Cela fait du bien !!!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.