Propriétaires : Que choisir ? Location saisonnière ou location longue durée ?

Propriétaires : Que choisir ? Location saisonnière ou location longue durée ?

A Valencia, la location touristique prend de plus en plus d’ampleur. Nous en avions parlé dans un précédent article : Le boom de la location touristique à Valencia.

Le portail immobilier Fotocasa, a mené l’enquête.

Le but : savoir pourquoi les propriétaires espagnols privilégient de plus en plus la location saisonnière, au détriment de la location longue durée.

Mais on remarquera que la location classique possède aussi des arguments pour tirer son épingle du jeu.

Une meilleure rentabilité

D’après l’étude de Fotocasa, au niveau national, les propriétaires espagnols estiment également qu’ils peuvent obtenir une meilleure rentabilité (entre 5 et 20% de mieux).

A Valencia, la rentabilité d’un logement touristique est 66% meilleure que celle d’un logement classique (Selon une étude de l’Union Hôtelière de la Province de Valencia (UHPV). 

Évidemment, contrairement à une location normale, il est rare de pouvoir louer un appartement touristique 7j/7 pendant 1 mois. Il faut prendre en compte les jours sans locataires, les jours pour rénover l’appartement, les réductions de prix, ce qui fait que le rendement n’est pas en permanence optimal. Il faut également ajouter les frais de gestion locative, les frais divers (ménage, laverie…)

Cependant, même dans ce cas, les revenus restent bien supérieurs. De quoi motiver les propriétaires possédant un bien particulièrement bien situé et attractif (prix intéressant, bien équipé, moderne).

Rapidité et facilité

Rien de plus simple que de mettre son annonce sur Airbnb, pour trouver un locataire saisonnier.

De même les démarches administratives sont moindres : pas besoin de faire un contrat de location par exemple.

Il faut néanmoins relativiser un petit peu, et l’enquête le démontre.

La gestion locative c’est chronophage, surtout si l’on ne délègue pas. Cela demande de la disponibilité, car il faut être là pour accueillir le client, il faut être là lors du départ du client, il faut nettoyer le bien régulièrement.

De plus, il faut obtenir une licence pour pouvoir mettre son bien en location.

Une demande importante

L’Espagne est une destination touristique importante. A Valencia également, la ville attire de plus en plus de touristes. Aussi bien l’été, que durant les Fallas.

Par conséquent, cela incite les propriétaires à profiter de cet afflux de touristes en recherche de logements touristiques.

Attention. touriste ne veut pas dire forcément de nationalité étrangère. En pratique, les locataires de logements touristiques sont à 65% espagnols. Il y a cependant des variations selon les communautés autonomes.

Ainsi à Barcelone (on s’en doutait), les locations touristiques se font à 64% par des étrangers. A Valencia, le chiffre est plus équilibré : 55% espagnols 45% étrangers.


Si il est difficile de lutter en terme de rentabilité et de rapidité, certains propriétaires préfèrent cependant choisir la location classique. Il faut dire, que la location longue durée possède de solides arguments en sa faveur.

Moins Chronophage

Une fois que l’on a trouvé le bon locataire et que le bail est signé, la gestion quotidienne est très limitée. Mise à part quelques soucis ponctuels, la présence du propriétaire est rarement nécessaire. Pas besoin de se déplacer plusieurs fois dans la semaine pour faire le check-in, check-out.

Stabilité

Les revenus sont plus stables. Le turn-over étant bien moindre, on sait que l’on obtiendra des revenus plus réguliers. Surtout si l’on est pas dans une zone attractive pour les touristes (loin du centre ville, de la plage, du métro).

Avantage fiscaux

En tant que propriétaire mettant en location une résidence secondaire, on peut déduire 60% des bénéfices de sa déclaration d’impôts IRPF.

Par exemple, pour un logement loué 1000€ par mois (12.000€ par an), déjà on peut déduire de nombreuses charges (assurance habitation, IBI, charges communautaires…).

Admettons que charges déduites, il reste un revenu de 10.000€. On ne devra déclarer aux impôts que 60% des 10.000€.

Cet avantage fiscal ne s’applique pas aux revenus des locations touristiques.

Moins de nuisances

De plus en plus de voisins se plaignent d’avoir un appartement en location touristique dans leur immeuble.

Le va et vient perpétuel, les nuisances sonores, les dégradations éventuelles, autant de choses qui peuvent gêner la copropriété.

Sans compter que le bien et le mobilier s’useront bien moins vite avec un locataire longue durée, qu’avec un touriste de passage.

Si vous souhaitez investir sur Valencia, il faut donc bien réfléchir avant de mettre votre bien à la location. Et se poser les bonnes questions. Quelle formule choisir ? Est ce que je privilégie le rendement ? La sécurité ?

Laisser un commentaire

*