Portraits d’expatriés : Benjamin Gomes

Portraits d’expatriés : Benjamin Gomes

Dans notre rubrique Portraits d’expatriés, nous donnons la parole à des expatriés venus s’installer sur Valencia et ses alentours.

Chacun vivant l’expatriation différemment, je trouve qu’il intéressant de comparer les expériences et le ressenti de chacun. De plus, ces témoignages peuvent également apporter des réponses aux visiteurs qui hésitent à franchir le pas.

Cette semaine, encore un expat, qui a décidé de laisser derrière lui, la région parisienne.

Benjamin Gomes, un jeune commerçant qui a décidé de créer son activité ici à Valencia : IceCoBar, « un concept venu de Thaïlande et popularisé depuis près de 5 ans en Europe pour son côté spectaculaire, naturel et « fait à l’instant » ».

IceCoBar Glacier à Valencia

Appétissant non ?

D’où viens-tu, et que fais-tu ?

Bonjour, Je m’appelle Benjamin, j’ai 23 ans et je suis de Fontainebleau, en région parisienne.

Je suis fondateur d’une boutique de glaces novatrice à Valencia en Espagne: IceCoBar. Afin d’expliquer rapidement, nous créons des glaces sur une plancha à -20 degrés en 1 minute. Le client peut choisir une variété de biscuits, fruits ou sauces tels que oreo, fraise, Nutella, banane, pistache et bien d’autres que nous posons sur la plancha gelée. Ensuite, nous ajoutons au choix du client la base composée de lait et de sucre. Ainsi, nous allons tout mixer à l’aide de nos spatules et avec le process de froid, celui nous permet de sortir de magnifiques rouleaux de glaces aux fruits et biscuits entiers et naturels.

Pas trop difficile de quitter la France ?

En fin de compte, tout a été très rapide donc je n’ai pas eu le temps de me poser de questions. Après avoir obtenu mon master en achats internationaux sur Paris, un ami, Thomas, me parle d’un concept qu’il l’a fait halluciner. Un restaurant qui proposait des glaces à la plancha. Il me raconte le procédé et je trouve ça génial.

De plus, j’avais déjà monté en auto entreprenariat une entreprise d’événementiel sur Fontainebleau: Baq event, qui était fermée après avoir fait le tour du milieu. J’avais ainsi un pécule à investir et une expérience fructueuse dans le domaine. Pour finir, j’étais libre de contraintes et super motivé pour une nouvelle expérience, qui plus est en ESPAGNE, un pays que je traverse depuis tout petit afin de rejoindre mon Portugal natal.

On commence alors à se renseigner à toutes vitesses sur cette fameuse machine et ce concept génial. On est en novembre. La suite de l’histoire se déroule sur 3 mois, nous partons pour un premier voyage d’un mois pour trouver un appartement pour vivre à Valencia, le local et régler ce qui convient du côté administratif pour importer le concept dans une boutique au centre de valencia.

Et me voici parti de chez mes parents le premier Janvier et à la tête de la boutique sur Valencia qui ouvrira ses portes avec succès le 4 mars 2017.

Pourquoi Valencia ?

Pleins de raisons nous fait atterrir sur la belle VALENCIA.

Premièrement, le temps, du soleil 300 jours par an ca aide pour vendre des glaces. De plus, on est entre mes deux pays, la France et le Portugal (mes deux parents sont Portugais et je possède la double nationalité) et en 2heures, je peux être proche de mes parents qui réside encore sur Fontainebleau.

Ensuite, la facilité déconcertante pour ouvrir un commerce en ESPAGNE, que ce soit du côté administratif que la confiance et la motivation que les gens vous donne surtout quand vous êtes jeune. Les espagnols sont super ouverts et optimistes, ça fait du bien au jour le jour.

Puis, je suis vraiment tombé amoureux de Valencia, cette grande ville espagnole mais qui reste à taille humaine et abordable tant au niveau du logement que de la vie quotidienne. Ici on a le soleil, la bonne bouffe, la plage et la joie de vivre.

Pour finir, j’ai aussi rencontré une belle dominicaine qui est donc ma copine depuis près de 7 mois (hola Yaré) sur VALENCIA donc une belle raison en plus de rester ici.

Tu étais déjà venu à Valencia?

Oui j’étais venu en Juillet 2016, en vacances avec mon groupe de copains à Calpe et j’avais passé une journée à VALENCIA.

J’avais déjà énormément aimé, c’est pour cela qu’après réflexion, je reviens en novembre 2016 pour tout préparer afin de m’y installer. De plus, je crois en la croissance touristique de cette ville qui a des milliers d’atouts à montrer au monde.

Depuis combien de temps es-tu ici?

Je vis à Valencia depuis le 1er janvier 2017.

Est-ce que tu as eu des soucis pour t’installer?

Aucun soucis majeurs, ce fut très simple de trouver un appartement même si tout va très vite sur le marché de la location d’appartements à Valencia.

Si un appartement vous plaît, il faut dire oui tout de suite car de plus en plus de gens font le choix de cette ville en ESPAGNE.

Beaucoup d’étudiants du monde entier notamment.

Puis les espagnols sont supers accueillant donc on se sent très vite chez soi.

Est-ce que tu as eu un choc culturel, et si oui as-tu un exemple ?

Sincèrement aucun choc culturel j’étais déjà pas mal habitué au mode de vie ibérique étant originaire du Portugal.

Parler fort, vivre au jour le jour, faire la fête et bien manger, j’y étais déjà accoutumé.

Que penses-tu du mode de vie des Valenciens ?

Ils sont très famille et traditions. De plus, c’est un peuple très fiers de sa terre et ses coutumes. Les Fallas et les costumes traditionnels se respectent énormément ici.

De plus, la fête est vraiment un élément central.

À Valencia, toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête et boire un verre entre amis.

Pas trop difficile de s’adapter à la vie valencienne?

Pas du tout, excepté une chose: manger à 15h et 22h. J’avoue que j’ai encore du mal à m’y habituer et je mange toujours aux heures française, donc plus tôt.

À quoi ressemble ta journée type ?

Je me réveille, prend mon petit déjeuner à la maison et allume mon ordinateur. Je regarde mon planning et commence à bosser: envoyer les mails, contacter des fournisseurs, gérer des tracas administratifs.

J’ai aussi souvent des rendez vous à l’extérieur que j’essaye de caler avant 14h. Puis je me prépare pour aller a la salle de sport pour 2 heures. Ensuite, je rejoins mon collègue Thomas qui est à la boutique et sert les clients.

À partir de 16h, on commence à avoir la queue donc je m’occupe de la caisse et d’expliquer aux gens comment on créée sa glace: 2 saveurs et 3 toppings. Ensuite, nous nettoyons toute la boutique et fermons.

Je vais ensuite à ma vie, avec ma copine ou tranquille à la maison pour me reposer.

Qu’est-ce qui te plait le plus à Valencia ?

La gaieté des gens et leur ouverture d’esprit, surtout avec les jeunes entrepreneurs, ils font confiance.

Puis la qualité de vie qui englobe la bonne nourriture, le paysage et la météo.

La vie est-elle vraiment moins chère qu’en France (région parisienne en l’occurence) ?

Oui elle est environ 2 fois moins cher et cela est vraiment parlant concernant les locations d’appartements, les menus au restaurant ou encore les courses aux supermarchés.

Pour finir, tu as des conseils pour les futurs expatriés qui voudraient venir s’installer à Valencia ?

N’hésitez pas une seule seconde, venez vivre ici et vous ne repartirai pas. Je vous conseille un appartement au centre ville mais sans voiture car se garer ici est très difficile mais tout peut se faire a pied ou encore mieux, en bicyclette.

Pour finir, venez goûter et essayer une nouveauté, les glaces 100% naturelles à la plancha. Un spectacle savoureux et divertissant.

Nous sommes calle de Santa Teresa, 13, 46001, VALENCIA juste derrière le marché central et le fameux bar RADIO CITY.

La boutique s’appelle IceCoBar.

Suivez-nous sur Facebook: IceCoBar et instagram: @icecobarvlc.

Bonne journée à tous. Amunt Valencia.

 

Merci Benjamin.


Vous êtes expatrié à Valencia depuis peu ou depuis des années, contactez-moi si vous souhaitez partager votre expérience. Vous pouvez également laisser un petit commentaire pour donner votre point de vue

Laisser un commentaire

*