Portraits de Valenciens : Lourdes Coll

Portraits de Valenciens : Lourdes Coll

Nous ouvrons avec ce témoignage, notre rubrique Portraits de Valenciens. Cette rubrique donnera la parole à des Valenciens, des vrais, des natifs.

Qui mieux qu’un Valencien peut parler de sa ville et la faire découvrir ? Ces témoignages vous éclaireront sur la façon de vivre des Valenciens et Valenciennes, leur vision de leur ville, de l’Espagne,  éventuellement des autres pays s’ils ont voyagé.

Cette semaine c’est Lourdes Coll, qui répond a mes questions.

Lourdes est une jeune auto-entrepreneuse dynamique qui vit dans la proche banlieue de Valencia à L’Eliana (Camp de Turia).  J’ai fait sa connaissance il y a plus d’un an, en cherchant un lieu adéquat pour travailler en freelance. Depuis, je n’ai pas quitté son espace de Coworking (des bureaux partagés entre plusieurs auto-entrepreneurs).

Il y a quelque temps elle m’a proposé de diffuser mon portrait sur son blog, ce fut un plaisir de répondre à ses questions. Aujourd’hui c’est son tour 🙂

Bonne lecture.

Descargar la versión en castellano

Qu’est ce que tu fais dans la vie ?

Je suis architecte et actuellement mon activité principale est le design de meubles (Ecodeco). De plus, je suis gérante de Coworking La Eliana, un espace de travail partagé pour les auto-entrepreneurs et PME.

Tu vis à Valence ou en banlieue ?

Je vis à La Eliana.

Tu as toujours vécu ici ?

Oui, je suis née ici.

Comment est ta journée type ?

Pff…un peu chaotique en vérité. Je me lève, je sors courir, je vais au travail en vélo (le meilleur moment de la journée), j’ouvre les deux bureaux de coworking et je commence à travailler. Je publie sur les réseaux sociaux, je réponds aux mails et appels, je dessine des meubles… je fais un peu de tout !

Comment tu peux décrire Valence pour un étranger qui n’est jamais venu ici ?

Eh bien, pour moi c’est le paradis : le climat, la gastronomie et les gens font de Valence un lieu très agréable pour y vivre.

Que peux-tu nous dire sur les Valenciens et Valenciennes ?

Nous sommes des gens extravertis, ouverts aux nouvelles idées et très joyeux (surement à cause du climat)

Il y a une différence entre la façon de vivre à Valence et dans les autres communautés espagnoles?

Je n’ai pas eu l’occasion de vivre dans une autre communauté, mais je crois que le caractère des gens peut se différencier clairement : ceux du nord sont plus sérieux et calmes, ceux du sud sont plus joyeux et festifs, dans la méditerranée je crois que nous sommes le point intermédiaire.

C’est important d’apprendre le Valencien pour un expatrié ?

Bon, si nous étions en Catalogne je te dirais que oui, sans aucun doute, mais ici à Valence, cela n’est pas une nécessité. Tu peux communiquer et te faire comprendre de tous sans problème, surtout à la capitale (Valence même), la majorité des gens parle plus castillan que valencien.

Tu as voyagé en France ou dans d’autres pays ? Tu as vu des différences culturelles ?

Oui, j’ai vécu en République Tchèque durant un an, tout est trèèèèès différent, le climat froid, les gens renfermés, une langue impossible et une nourriture moyenne. Mais écoute, cela s’est bien passé hein… j’étais en Erasmus.

Tu as envie de vivre ailleurs ?

Non ni dans une autre ville, je reste ici à La Eliana.

Qu’est ce que tu aimes le plus à Valence ?

Je crois que c’est sa taille. Elle n’est ni trop grande pour se sentir étouffé par la foule ou le trafic, ni trop petite pour s’y ennuyer.

Pour finir, tu as des conseils pour les futurs expatriés qui voudraient venir s’installer à Valence?

Qu’ils s’ouvrent aux gens sans peur, je suis sure qu’ils se feront des amis bientôt.


Vous êtes expatrié à Valence depuis peu ou depuis des années, contactez-moi si vous connaissez des Valenciens ou Valenciennes qui accepteraient de témoigner. Vous pouvez également laisser un petit commentaire pour donner votre point de vue.

Laisser un commentaire

*