Loading

La nouvelle piste cyclable de Valencia

A l’instar de nombreuses villes dans le monde, Valencia veut réduire la circulation automobile dans le centre ville. Elle est d’ailleurs, déjà dotée de nombreux transports publics : réseaux de bus, de métro, Valenbici, et plusieurs kilomètres de pistes cyclables.

Une nouvelle étape va être franchie avec la création d’un grand « périphérique cyclable » (presque 5km), autour du centre historique de Valence, au détriment des automobilistes. Les principaux bénéficiaires de cette nouvelle infrastructure seront donc les piétons et les cyclistes.

Une mini révolution

 

Jusqu’à présent, les amoureux du deux roues pouvaient déjà circuler en vélo dans une bonne partie de la ville. Avec cet investissement de la part de la mairie valencienne (près de 900.000€), l’objectif est de désengorger le centre historique, réduire la pollution et faire évoluer les mentalités.

Tout dépendra des valenciens.

Si ils jouent le jeu, utilisent davantage le vélo, les transports publics, ou se déplacent à pied, le pari sera réussi. Sinon, il y a un risque que le centre ville devienne rapidement un embouteillage permanent.Il faudra, je pense, de la part de la municipalité augmenter les places de parkings, rajouter des lignes de bus, ou proposer des forfaits attractifs pour utiliser les transports publics.

Heureusement, Valence n’est pas une ville très étendue, on peut facilement la parcourir sans avoir besoin d’une voiture.

Vive le vélo

Plus concrètement, les travaux effectués ont déjà modifié grandement les habitudes des valenciens. En effet,  la nouvelle piste cyclable mesure 2,5m de large, pour que deux cyclistes puissent se croiser sans souci. Elle est parfaitement balisée (marquage au sol, panneaux). Les piétons profitent également des travaux, les trottoirs étant plus larges par endroit. Les adeptes du deux roues motorisés récupèrent des places de stationnement en dehors des trottoirs.

Bref, tout est fait pour améliorer le confort des cyclo-touristes. Sauf, si l’on est un automobiliste circulant dans le periph interieur, où il restera seulement une voie de circulation pour les voitures ( la Calle Xàtiva perdant par exemple 3 voies de circulation). Cela va surement demander un petit temps d’adaptation pour les usagers.

Si l’on souhaite faire le tour du centre ville en vélo, il faudra compter une grosse vingtaine de minutes (sans pédaler comme un cycliste pro). Cela reste raisonnable, et en plus c’est tout plat.

Les points chauds

On peut se balader à l’air libre, sous le soleil de Valencia, profitant de la relative sécurité de la piste cyclable. Relative, car certains endroits sont plus « anxiogènes » que d’autres, en terme de sécurité routière.

Le Pont de Trinitat : La piste cyclable est peinte en rouge pour alerter les automobilistes et une signalisation indique aux conducteurs que les cyclistes sont prioritaires. Cependant, nouveauté oblige, certains automobilistes ne respectent pas encore totalement les panneaux. Il faut donc être prudent au moment de traverser.

Vers la Porta de la Mar et la Plaza Tetuán, il faut faire attention aux entrées et sorties de parking. Les voitures sortant des parkings souterrains coupent la piste cyclable, il faut donc ralentir au cas où.

Habituellement, la Calle Colón est très fréquentée. C’est toujours le cas, avec la nouvelle piste cyclable. Au niveau de la Calle Sorní, les voitures ne peuvent plus rejoindre Jorge Juan, et les trottoirs sont plus larges. On note aussi la présence de parkings pour les motos et vélos.

La plus grande révolution, comme déjà évoquée, se trouve à partir de la Calle Xátiva. Devant la Gare du Nord, les motos peuvent maintenant se garer en dehors des trottoirs. La station Valenbici également est déplacée sur la chaussée. Cependant, les nombreux garages privés dans la zone, font qu’il faut être prudent en circulant à vélo.

Vers Guillem de Castro, les croisements sont nombreux et peints en rouge. A partir de la Calle del Hospital on trouvera de nouveaux emplacements de stationnement pour les motos. Le point noir se trouve à l’intersection de la Calle de Quart, les automobilistes n’étant pas particulièrement vigilants.

Sur l’ensemble du parcours, souvent les stationnements pour les voitures sont en créneau. Il arrive donc que les conducteurs manœuvrent en utilisant une partie de la piste cyclable. Prudence également lorsqu’ils ouvrent la portière pour sortir du véhicule.

Anneau cycliste Valencia
En rouge, le nouveau périphérique cyclable de Valence.

Télécharger le plan au format PDF

Même si cela n’est pas obligatoire lorsque l’on circule sur une piste cyclable (sauf pour les mineurs), il est recommandé de porter une casque.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.