Le bioparc de Valence : Entrée gratuite pour les enfants

C’est les vacances scolaires en France. Au Lycée Français de Valence, les vacances commencent à partir du samedi 24 octobre 2015. Si vous êtes sur Valence, profitez en pour visiter le BioParc.

Les 24, 25 et 26 octobre 2015, l’entrée est gratuite* pour les enfants de moins de 12 ans.

En effet, EBO, un bébé gorille va fêter son anniversaire le 26 octobre : déjà 3 ans qu’il est né au Bioparc.

Pour commémorer l’évènement, le BioParc offre donc l’entrée aux enfants, en échange d’un petit geste pour aider la Fondation.

*  En pratique, chaque enfant doit donner 1€ pour la fondation Bioparc. L’argent récolté servira exclusivement pour le projet  EBO

Pour bénéficier de cette offre, il faut répondre à deux questions ici , imprimer le coupon, et ensuite venir accompagné d’un adulte.

 


 

Le Bioparc : le parc zoologique de Valencia

Ce parc zoologique s’étend sur 100 000 m2 dans le parc de Cabecera, situé dans l’ancien lit du fleuve Turia. Inauguré le 28 février 2008, ce parc a la particularité de mettre le visiteur en immersion parmi les animaux sauvages. En effet, les barrières en bois sont très discrètes et la présence de grandes vitres permet d’approcher les animaux les plus sauvages au plus prés sans courir de risques (crocodiles, lions, gorilles, hippopotames). A contrario pour les animaux les plus pacifiques, l’on peut quasiment les toucher en tendant la main (lémuriens, suricates, oiseaux).

Baobab
Des éléphants au pied d’un baobab reconstitué.

Le parc recrée plusieurs habitats d’Afrique : La savane sèche, la savane humide, les forêts équatoriales africaines, et l’île de Madagascar. L’on circule entre ses différents habitants en suivant plusieurs chemins balisés, parfois en plein air, parfois en s’enfonçant dans des grottes en pierre reconstituée.

Ces grottes sont les endroits rêvés pour observer les animaux, les parois étant par endroit percées d’ouvertures d’où l’on peut espionner les animaux les plus farouches sans se faire remarquer. De plus, ces petites galeries permettent de bénéficier d’un peu de fraicheur, particulièrement agréable si on visite le Bioparc lors d’un après-midi estival.

Le parc essaye de reproduire le plus fidèlement possible l’habitat naturel : végétations, rivières, roches. L’on peut ainsi apercevoir d’énormes reproductions de baobab, autour des quels viennent se reposer les éléphants.

Gorille dans le Bioparc de Valencia
Heureusement qu’une vitre nous sépare 🙂

 

Le projet EBO

Ebo c’est le nom donné à un petit bois camerounais, qui héberge une communauté de 25 gorilles, en danger critique d’extinction. La Fondation Bioparc collabore dans un important projet de conservation, avec les fonds récoltés à Valence.

 EBO, c’est aussi le nom donné au premier bébé gorille né le 26 octobre 2012 au Bioparc. Un jour marqué d’une pierre blanche.

Le bois d’Ebo, au Cameroun, est menacé de disparition par la déforestation. La population de gorilles est la cible de braconniers.  La Fondation Bioparc a donc mis en place un projet de conservation.

L’objectif : protéger, contrôler et étudier la petite communauté de gorilles, isolée sur moins de 25km2.

Le jeune EBO est ainsi devenu le symbole du projet. Né en captivité, il n’est pas menacé par la déforestation, ni par le braconnage.

Chaque enfant qui donne 1€ pour la fondation, aide à la protection et la survie des gorilles à plusieurs milliers de kilomètres de Valence.

Nos visites du Bioparc

Nous avons déjà visité par deux fois le bioparc en famille. La première fois en début d’aprés-midi au printemps, la seconde fois en matinée en automne.

Il est intéressant de visiter le parc à des moments différents de la journée, en effet les animaux vaquent à leurs occupations. Ainsi certains sont plus actifs ou visibles le matin lorsqu’il fait moins chaud, d’autres au contraire préfèrent la chaleur. De plus selon l’heure de la journée, vous pourrez assister aux repas des animaux. C’est l’occasion de revenir plusieurs fois visiter le parc. Et croyez moi, chaque visite est différente.Flamants roses Biopark Valencia

Avant de pénétrer à proprement parlé dans le parc, vous avez de fortes chances d’être intercepté par un ou une photographe du Bioparc pour faire une photo souvenir devant une statue de gorille. Photos qui vous seront proposées à la sortie du parc, en suivant le passage obligé par la boutique du parc (qui sert de sas de sortie). On ne fait pas de petits profits n’est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas obligé d’acheter les photos, ni de repartir avec une peluche de crocodile.

Cette pause photo terminée, vous pouvez enfin rejoindre le parc en descendant quelques marches. A partir de là, vous êtes libre de déambuler dans le parc comme vous voulez. Cependant, vous pouvez aussi suivre naturellement le parcours balisé qui vous emmènera d’habitat en habitat.

Dernière recommandation : il est interdit de venir avec sa propre nourriture dans l’idée de pique-niquer dans le parc. Si vous venez avec votre sac remplis de paquets de chips ou votre glacière, elle sera confisquée. Officiellement c’est pour ne pas permettre de donner à manger aux animaux, en pratique des distributeurs Grottes Bioparc Valenciasont disponibles à divers endroits du parc. Bref.

Cet automne nous avons pu entamer le parcours par l’île de Madagascar et ainsi découvrir de nombreux lémuriens perchés dans les arbres. Enfin perchés c’est vite dit, la proximité est telle qu’il suffirait qu’un lémurien tende un bras pour attraper les lunettes d’un visiteur.

Ensuite le parcours se poursuit naturellement, on arrive vers la zone des chimpanzés, des gorilles, panthère, girafes, suricates, et autres éléphants. On peut faire un petit détour vers les bassins où se trouvent les hippopotames, divers poissons, grenouilles, crocodiles. Enfin, l’on termine généralement par la volière, puis les lions, hyènes, phacochères et quelques animaux vivants dans des grottes : serpents et autres rongeurs.

Il faut compter environ 2h pour faire le tour du parc si l’on marche tranquillement. On peut bien sûr passer plus de temps, si l’on s’arrête de longues minutes pour observer ou prendre en photos les animaux.

A titre personnel, nous avons préféré la visite du Bioparc à celle de l’Océanographique. Il y a moins de monde, plus d’endroits ombragés et frais et l’on peut faire des photos de meilleures qualités (difficile de prendre un poisson dans un aquarium sombre sans pouvoir utiliser le flash) Crocodile Bioparc Valencia

Si vous avez eu la chance d’y aller, donnez-nous votre opinion sur votre visite. Chaque expérience étant différente.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.