Loading
Garderie, nounou, baby sitter, assistance maternelle

Comment faire garder son enfant à Valence ?

C’est l’une des préoccupations majeures des jeunes parents lorsqu’ils s’installent à Valencia. Où trouver un nounou ? Est-ce qu’il existe des assistantes maternelles ? Vais-je trouver une place dans une garderie ou une crèche ? Combien cela coûte ? Il y a une différence entre guarderia et escuela infantil ? Pourquoi elle me parle de kangourou ? Ces questions reviennent fréquemment de la part de mamans bientôt expatriées à Valencia, ou fraichement arrivées.

Voici donc un guide le plus exhaustif possible, pour y voir plus clair et rassurer au maximum les parents.

Quelles solutions existent à Valencia ?

Lorsque arrive dans un nouveau pays, une nouvelle ville, on est un peu perdu. C’est légitime. Surtout lorsque l’on ne connait pas encore le système espagnol. Si l’on veut faire garder son enfant en notre absence, il existe plusieurs possibilités :

La canguro de niños :

Ce que l’on nomme une « kangourou » ici, c’est que l’on appelle habituellement une « baby-sitter ». Son rôle est de s’occuper ponctuellement de l’enfant pour une courte période : soirée romantique, soirée mystère, sortie au ciné, week-end évasion…bref vous avez besoin de souffler quelques heures.

La canguro se déplace à votre domicile. L’avantage, c’est que l’enfant ne sera pas perturbé dans ses habitudes, il restera dans un environnement connu.

Il n’y a pas besoin de diplôme pour être canguro. En pratique donc, on rencontre souvent des lycéennes ou étudiantes souhaitant se faire de l’argent de poche. Mais on rencontre parfois, des grands mères canguro.

La niñera :

On peut la qualifier de « nounou ». Plusieurs possibilités, elle peut être employée à temps partiel, à domicile, ou partagée.

Le principe est le même que la canguro, la nounou se déplace habituellement à votre domicile. Mais a contrario, il y a un notion de régularité dans le temps. La nounou est une alternative à la garderie, elle s’occupe souvent des enfants durant toute la semaine.

Une nounou a pour tâche principale, mais non exclusive, de s’occuper de l’enfant. Les parents peuvent en effet lui demander de faire d’autres tâches : préparer le repas et faire manger l’enfant, accompagner l’enfant à l’école ou lors des activités extra-scolaires, aider l’enfant à faire ses devoirs, aider aux taches ménagères (laver, repasser, ranger les vêtements de l’enfant).

Tout comme une canguro, il n’y a pas besoin de diplôme pour exercer. Bien qu’en générale, la plupart des nounous sont expérimentées, compétentes et souvent formées (grado en educación Infantil, técnico Superior en Educación Infantil (LOGSE), cursos de Auxiliar de Educación Infantil).

Bien évidemment le coût est beaucoup plus élevé que pour un baby-sitter. D’où la solution possible, pour plusieurs familles, d’embaucher en commun la même nounou.

La madre de día :

En somme, l’assistante maternelle. Contrairement à une canguro ou niñera, la madre de día s’occupe des enfants à son propre domicile. C’est une autre alternative possible à la garderie, pour les enfants de moins de 3 ans.

Il n’y a pas de cadre législatif pour encadrer l’activité, mais il existe de nombreuses associations. A Valence, notamment, vous pouvez aller sur le site des Madres de Día de la Communidad Valenciana ou sur Red Madres de Día.

Être madre de día est une activité à temps plein, que l’on peut réellement considérer comme une profession.

Habituellement, ces assistantes maternelles n’accueillent qu’un nombre limité d’enfants à la fois (4 au maximum), elles s’occupent des repas, et les horaires sont plus flexibles qu’en garderie.

La guarderia/escuela infantil :

Pour les enfants de 0 à 3 ans, il existe la solution de la garderie, crèche, école infantile…Il s’agit d’établissements gérés par des professionnels qualifiés.

On trouve plusieurs types d’établissements : garderie publique, privée, d’entreprise, semi-privée (concertada), ludothèques, bébéthèques.

Le point commun entre toutes les garderies, c’est qu’elles doivent respecter un cahier des charges précis pour obtenir le droit d’accueillir des enfants. A ceci s’ajoute les normes de chaque communauté autonome espagnole.

Parmi les critères obligatoires il y a par exemple :

  • Les enfants doivent être encadrés par des professionnels de l’éducation infantile
  • Le local doit servir exclusivement de garderie, avec un accés indépendant depuis l’extérieur.
  • Le local doit être doté d’une salle pluriactivités d’au moins 30m2
  • Il y un nombre maximum d’enfants par salle.

Attention toutefois, si on utilise généralement le nom « garderie », il existe des différences entre une « escuela infantil » et un « centro de educación ». L’escuela infantil (privée ou publique) est une garderie. Le « centro de educacíon » suit un programme éducatif sous tutelle du ministère de l’Éducation. De plus, ces centres doivent respecter des normes encore plus strictes que les garderies (superficies, programme).

A Valencia, il existe des « garderies » proposant des activités en plusieurs langues (anglais, espagnol, français : Les petits, Chez nous)

Comment trouver une baby-sitter, une nounou, madre de día ou une garderie ?

Maintenant que vous savez quelles solutions sont disponibles, il faut savoir où chercher. Voici une liste de plusieurs sites :

Trouver une baby-sitter ou une nounou :

Quiero Canguro

Yoopies

Trouver une assistante maternelle :

Top Nanny

Madres de Día de la Communidad Valenciana

Red Madres de Día.

Trouver une garderie/ centre d’éducation infantile :

Pages jaunes

Outre ces sites, il y a la possibilité du bouche à oreille, les sites de petites annonces, les groupes facebook…

Trouver une baby-sitter ou nounou francophone :

Solenne : Étudiante, disponible pour faire du baby-sitting à Valencia : +33 695 12 83 96 (mobile) ou  +353 (83) 807 3243 (whatsapp)

Jeanne : Aide soignante, disponible pour faire du baby-sitting. La joindre au :  +33 674 33 07 74 (whatsapp)

Julie :  « Arrivée il y a bientôt 2 ans, enchantée et amoureuse de Valencia , joviale et douce . Parle Français et Espagnol et est en train de prendre des cours d’Anglais , ce qui lui laisse pas mal de disponibilités et de temps libres pour garder vos enfants , les aider à faire leurs devoirs ». La joindre au :  +34 665 26 64 72

 

Combien cela coûte ?

Le coût sera bien évidemment différent entre un baby-sitter et mettre son enfant en garderie.

Pour une baby-sitter : Habituellement le prix indiqué est à l’heure (entre 7 et 8€/h en moyenne).

Pour une nounou : Les parents sont considérés comme des employeurs. Les démarches sont donc plus conséquentes que de prendre une canguro.

De plus, un salaire est versé à la nounou. Si l’on souhaite utiliser les services d’une nounou durant toute une année, le salaire minimum ne peut être inférieur au minimum légal soit : 648,60€/mois pour un temps complet et 14 payes. Concernant le temps de travail, le maximum est de 40h effectives de travail par semaine (plus 20h par semaine de temps de présence).

En plus du salaire, il faut payer les charges (transports, heures supp) et cotisations mensuelles (en tant qu’employeur, pour la sécurité sociale…). Rassurez-vous, il existe des aides financières.

Par exemple, en tant qu’employer vous devait vous acquitter de cotisations (21.35%), sur cette somme, en 2016 vous pouvez bénéficier d’une déduction de 20%.

Pour une madre de día : Le tarif est fixé par enfant. Ce qui peut devenir très couteux. Il faut compter entre 400 et 450€/mois en temps complet (sans compter les frais annexes : repas, inscription, heures supp, transport). Les prix peuvent grandement varier selon les compétences et l’expérience de l’assistante maternelle.

Comme dans le cas d’une nounou, il est conseillé de faire un contrat de travail ou de collaboration si l’assistante maternelle est autonomo.

Une garderie/ centre d’éducation : Difficile de fixer un prix moyen, cela dépend de la taille de la garderie, si elle est privée, semi-privée, publique, de vos revenus. Il faut compter entre 200 et 400€/mois minimum. Ici aussi, des déductions fiscales sont possibles.

Comment trouver une place ?

Pas de recettes miracles concernant les garderies, il faut les contacter directement.

Selon que la garderie soit publique ou privée, il sera plus ou moins difficile d’obtenir une place. En effet, dans les garderies publiques, chaque municipalité fixe ses propres critères pour inscrire les enfants (si les 2 parents travaillent, ressources financières, taille de la famille, distance par rapport au travail…).

Si vous avez déjà inscrit votre enfant dans une garderie, utilisé les services d’une nounou, canguro ou madre de día, n’hésitez pas à partager vos bons plans sur Expat Valencia.

2 comments

  1. Nous avons de la famille espagnole à Valence et sommes français (seul mon mari a la double nationalité). Ma fille de bientôt 15 ans voudrait passer 1 mois cet été à Valence pour la langue et se propose de garder des enfants de langue française, espagnole ou bilingues. Pensez-vous que c’est possible ? Où passer des annonces ?

Leave a Reply