Loading
Lagune de l'Albufera

Découverte : 7 parcs naturels autour de Valence

Valence est particulièrement favorisée par la nature. En longeant la côte, vous pourrez profiter de ses superbes plages et calanques. En vous aventurant dans l’arrière pays, vous pourrez vous détendre autour de piscines naturelles. Et si vous n’êtes toujours pas rassasié, sachez qu’autour de Valence, vous pouvez découvrir plusieurs parcs naturels.

Quatre d’entre eux sont à proximité de Valence : L’Albufera, le Parc naturel du Turia, le Parc naturel de la Sierra Calderona et le Parc naturel de Chera – Sot de Chera. Trois autres sont un peu plus éloignés : Le Parc naturel Serra d’Espada, le Parc naturel Hoces del Cabriel et enfin le Parc naturel Puebla de San Miguel.

Je vais vous faire un petit panorama de chaque parc, vous n’aurez plus qu’à préparer votre sac à dos.

Vous pouvez aussi télécharger le guide des sentiers de randonnées.

Le Parc naturel de l’Albufera

C’est la petite Camargue de Valence. L’Albufera, situé au sud de la ville, est le plus grand lac d’Espagne, mais également l’un des plus beaux cadre naturel du pourtour méditerranéen. Si la paella Valenciana est l’un de plats emblématique de la gastronomie espagnole, c’est assurément grâce à ces eaux douces propices à la riziculture.

Lagune de l'Albufera
Lagune de l’Albufera.

Cette lagune s’étend le long du cordon littoral, séparée de la mer par des dunes et la Dehesa del Saler, une forêt de pin blancs dotée d’un riche sous bois. Outre la beauté du paysage, l’Albufera est aussi remarquable par sa flore et sa faune. Le Parc est un important lieu de nidification et d’hivernage pour les oiseaux migrateurs. Il héberge également de nombreuses autres espèces, certaines en voies d’extinction, comme le Fartet ou le Samarugo (poissons autochtones).

Pour accéder et visiter le parc :

Depuis Valence, il suffit de prendre la CV-500 (El Saler) qui passe en plein milieu du parc. Ou la N-322 (sortie de Silla) et rejoindre les municipalités avoisinantes (Alfafar, Catarroja, Masanasa, Sollana, Silla, Sueca, Albalat, Agemesi et Cullera)
Il existe plusieurs lignes de bus permettant de rejoindre ces municipalités, par exemple la ligne EMT 25. Cette ligne vous amène à El Palmar et à El Perellonet depuis le centre de Valence.

Le Parc naturel de la Sierra Calderona

La Sierra Calderona est un massif montagneux de 450km2 situé au nord de Valence. Depuis 2002, une zone de 177 km2 de la Sierra est classée comme parc naturel. Son plus haut sommet est celui du Gorgo (907 m), accessible depuis Gátova et Olocau. Celui du Garbí (601 m), où l’on arrive en partant des villages de Serra, Náquera ou Segart, offre un sublime point de vue sur la Sierra de Irta, Oropesa, le port de Sagunto et en toile de fond la Méditerranée.

Parc Naturel Sierra Calderona
Mirador del Garbi – Parc de la Serra Calderona – (c) Julie Zamorano

La Sierra sépare la province de Castellon, au nord, et celle de Valence, au sud. Son relief abrupt compose une mosaïque de paysages où poussent une flore variée : pin blanc, chêne liège, romarin, cytise épineux, salsepareille (vous croiserez peut être un schtroumpf), palmier nain. Le parc abrite plusieurs communautés religieuses et monastères historiques : les Chartreuses de Portaceli (à Serra) et de Vall de Crist (à Altura) et le couvent franciscain de Sant Esperit (à Gilet).

Le Sentier de Grande Randonnée GR-10 et un réseau de Sentiers de Petite Randonnée traversent le parc naturel, pour la plus grande joie des randonneurs.

Pour accéder et visiter le parc :

Prendre la CV-35 Valencia-Ademuz: sortir à Llíria, direction Marines/ Olocau, par la CV-25.
Prendre la N-234 Sagunto-Teruel, arrivé à Segorbe prendre la CV-25.
Prendre la CV-35 Valencia-Ademuz, sortir direction Náquera, suivre la CV-310, puis traverser Náquera. Vous pouvez rejoindre la Chartreuse de Porta-Coeli ou Serra.
Prendre la N-234 et sortir à Gilet pour rejoindre la vallée de Toliu et le couvent franciscain de Sant Esperit.

Pour en savoir +

Le Parc naturel du Turia

Cap à l’ouest ! A 20 minutes de Valence, le Parc Naturel du Turia, classé comme tel depuis avril 2007, est l’un des derniers poumons forestiers à proximité de l’agglomération valencienne.

D’une superficie de 4.692 hectares, il s’étend parmi les comarques de L’Horta, du Camp de Túria et Los Serranos, et inclut les municipalités de  Mislata, Quart de Poblet, Manises, Paterna, Riba-roja de Túria, San Antonio de Benageber, l’Eliana, Benaguasil, Llíria, Vilamarxant, Cheste et Pedralba.

Vue sur le Turia
Photo de luzmediterranea

Suivant le lit du fleuve Turia, le parc associe à la fois, une forêt méditerranéenne typique : pineraie et matorral (fourré méditerranéen composé de buissons et broussailles) et la plaine maraichère valencienne. Ce qui lui confère une grande richesse en terme de biodiversité, tant du point de vue de la flore que de la faune. Il n’est pas rare, au détour d’un chemin de randonnée, d’apercevoir des écureuils, faucons, lézards ocellés ou quelques sangliers.

Le Parc Naturel du Turia est traversé par 4 sentiers de randonnées, que l’on peut parcourir à cheval, en vélo ou à pied : Le sentier bleu du Palmeral (8,5km), le sentier rouge de la Pea (11,7km), le sentier jaune Rodanes et le sentier vert Riberas del Rio Turia.

Pour accéder et visiter le parc :

Prendre la CV-35 Valencia-Ademuz, puis prendre la CV-50 jusqu’à Vilamarxant.

Pour en savoir +

Le Parc naturel de Chera – Sot de Chera

Poursuivons vers l’ouest. Le Parc Naturel est situé à proximité des municipalités de Chera et Sot de Chera. Le Parc s’étend sur 6451,17 hectares, et est le siège du premier parc géologique de la Communauté Valencienne.

Barrage Buseo
Parc Naturel de Chera @Pedro

Parmi les activités que l’on peut y pratiquer: l’escalade et la randonnée, mais on peut également profiter, sur les nombreux sentiers, des paysages naturels qui restent étroitement liés à l’activité humaine traditionnelle en milieu rural. Et si vous cherchez un peu de fraicheur, vous pouvez vous rafraichir autour des nombreuses sources naturelles (plus de 200).

Ce Parc Naturel est enclavé dans un superbe environnement formé par de profonds défilés, un relief montagneux et abrupte (environ 1100m), encadrant des plaines fertiles. Les passages étroits et les ravins, à proximité du bassin de Buseo, côtoient la végétation de pins, genévriers, romarin et sparte.

Pour accéder et visiter le parc :

Depuis la CV-35, en direction d’Ademuz, prendre la sortie Chulilla( CV-395). Puis de Chulilla,  prendre la direction Sot de Chera et Requena.

Pour en savoir +


 

Outre ces principaux Parcs Naturels à proximité de Valence, l’on peut aussi découvrir 3 autres parcs plus éloignés.

Le Parc naturel Serra d’Espada

Ce n’est pas le plus éloigné de Valence, mais il est situé dans la province de Castellón. Déclaré Parc naturel depuis septembre 1998, c’est le deuxième espace protégé le plus étendu de la Communauté Valencienne (31 000 hectares).

Le Parc possède une grande richesse historique et culturelle. Si vous aimez l’Histoire, il est vivement recommandé de visiter les différents villages médiévaux (Veo, Aín, Almedijar) ou les vestiges des nombreux châteaux musulmans.

La Sierra d'Espadan
Arxiu del Parc Natural de la Serra d’Espadà

Il offre également au visiteur, une importante diversité quant aux écosystèmes représentés : des pinèdes de pins maritimes, des forêts de rivage, des zones rurales, la typique forêt méditerranéenne de chênes et pin d’Alep, mais aussi des châtaigniers et marronniers. La forêt de chênes-liège étant certainement, l’écosystème le plus représentatif du Parc Naturel.

Un paysage naturel à découvrir et redécouvrir à différentes saisons.

Pour accéder et visiter le parc :

Depuis Vall d’Uxo, prendre la CV-230 jusqu’à Alfondeguilla, Chóvar et Azuébar, ou bien par Villavieja (CV-10) jusqu’à Artana et Eslida.

Depuis la A-23, à hauteur de Soneja, prendre la CV-230  vers Azuébar puis rejoindre Chóvar.

Depuis la A-23, à hauteur de Segorbe, prendre la CV-200 via Castellnovo en direction d’Almedíjar, ou emprunter la CV-215 pour rejoindre la Sierra de Espadán à travers la vallée de Almonacid.

Pour en savoir +

Le Parc naturel Hoces del Cabriel

A l’extrême ouest de la province de Valence, dans la comarque Requena Utiel, le Parc Naturel Hoces del Cabriel est le plus grand espace protégé de la Communauté Valencienne (31 446 hectares).

Le parc se trouve sur la rive gauche du fleuve Cabriel, formant une frontière naturelle entre la Communauté Valencienne et Castilla La Mancha.

L’on peut trouver dans ce parc, les forêts de rivage les mieux conservées de la Communauté Valencienne : peupliers, saules, tamaris.

Les cuchillos de Hoces de Cabriel
Los cuchillos.

Le Parc Naturel  Hoces del Cabriel  est d’un intérêt exceptionnel du point de vue de la faune : nombreux rapaces, loutres, tortues, bouquetin d’Espagne, geckos.

A voir absolument, la formation géologique surnommée les « cuchillos » (les couteaux).

Pour accéder et visiter le parc :

Prendre la A-3 en direction de Madrid, et sortir en direction de Venta del Moro ou Villargordo de Cabriel.

Pour en savoir +

Le Parc naturel Puebla de San Miguel

Terminons ce périple à travers les Parcs Naturels, par le Parc Naturel de la Puebla de San Miguel.

Parc Naturel depuis mai 2007, situé dans la Comarque du Rincón de Ademuz, l’on peut y admirer le Alto de las Barracas, point culminant de la Communauté Valencienne (1.839 mètres).

Parc Naturel de la Puebla San Miguel
Puebla de San Miguel

Ce n’est pas le plus grand parc, loin de là, avec ses 6.390 hectares. Mais c’est suffisant pour héberger de nombreuses richesses naturelles et historiques, le tout parfaitement bien conservé par la population locale.

A l’instar du Parc Naturel Turia, 4 chemins sont disponibles pour les amoureux des balades : rouge (Camino de la sal), verte (Carrascal), bleu (Cumbres) et jaune (Sabinas).

Pour accéder et visiter le parc :

Prendre la CV-35 jusqu’à Aras de los Olmos  et ensuite poursuivre sur la CV-363  jusqu’à Puebla de San Miguel.
Depuis Ademuz, rejoindre Val de la Sabina, puis Mas del Olmo pour arriver à Puebla de San Miguel.

Pour en savoir +

La préservation de ces paysages naturels n’est possible que par l’action civique des visiteurs. Respectez les animaux et les plantes, ramassez les détritus, et laissez le lieu comme vous l’avez trouvé.

 

2 comments

Leave a Reply