7 erreurs à éviter au moment d’acheter son logement à Valencia

7 erreurs à éviter au moment d’acheter son logement à Valencia

Vous souhaitez acheter un logement à Valencia ?  Au moment d’acheter un bien, il arrive fréquemment de négliger certains aspects. Soit par ignorance, soit parce que l’on se base sur des « on-dit ».

Il y a 7 erreurs qui reviennent plus régulièrement. Bien évidemment, ceci n’est pas une liste exhaustive.

J’aurai l’occasion de revenir dans le futur, sur d’autres points importants à ne pas négliger que l’on soit acheteur ou locataire.

Ignorer tout les frais que suppose l’achat d’un bien

Taxes, frais d’avocat, de notaires, impôts, charges de communauté…Il est important de tenir compte de toutes ses dépenses annexes qui s’ajoutent au prix de vente du bien.

En moyenne, il faut compter 15% de frais par rapport au prix affiché.

Penser que le prix de vente va baisser

En regardant une annonce, un acheteur peut se dire « Attendons un peu, le prix va baisser ». C’est possible, mais il faut bien analyser la situation.
Est ce que le prix correspond au marché ? Est ce que c’est un secteur recherché ? Depuis combien de temps l’annonce est publiée ?

A trop attendre, on peut rater une opportunité. Il est préférable d’essayer de négocier le prix.

On peut se faire financer à 100%

C’est devenu une exception. Il est très rare qu’une banque accorde un prêt qui représente le montant du prix de vente du bien. Les banques expertisent le prix du bien avant d’accorder le prêt (la tasacíon). Elles se basent sur cette expertise pour fixer le montant maximum qu’elles peuvent prêter sans risques.

Actuellement, le plus souvent, il faut avoir au moins un apport de 30%. Mais même en ayant un apport, les banques regarderont votre situation (age, contrat de travail, finance, situation familiale..)

Il faut donc s’assurer d’avoir les capacités financières suffisantes avant de se lancer.

Ne pas se renseigner sur le quartier, l’environnement

Outre vos critères importants (proximité des transports, hôpitaux, écoles), il faut aussi s’intéresser aux nuisances possibles (bar, discothèque, emplacement d’une Falla, ligne haute tension, aéroport..)

C’est pour cela que je recommande de louer avant d’acheter. Cela permet de minimiser les risques.

Une fois le bien acheté, il sera trop tard.

Ne pas anticiper

Il est important de penser au long terme. Est ce que le bien couvrira nos besoins dans 3 ou 5 ans ? Est ce que des travaux seront à prévoir ? Pourra-t’on modifier la disposition des pièces ? Si jamais on est muté ailleurs, est-ce le bien pourra se vendre rapidement ?

Ne pas envisager la location

Le bien parfait n’existe peut être pas encore, ou il n’est pas disponible. L’on ne dispose pas encore de revenus stables. On connait mal la région. Dans ces cas de figure, il peut être intéressant de louer dans un premier temps.

Cela laisse un peu de temps pour finaliser son projet.

Fonctionner uniquement au coup de cœur

Le coup de cœur est important au moment de choisir son futur nid douillet. Il faut s’y sentir bien.

Mais, on vient de le voir avec ces quelques conseils, il faut aussi savoir mettre de côté ses sentiments.

En espérant que cela puisse vous servir pour ne pas commettre d’erreurs rédhibitoires.

Laisser un commentaire

*