Loading
Valence en Espagne

4 points à vérifier avant d’acheter un bien neuf à Valencia

Vous envisagez d’acheter un bien neuf à Valencia ?

De nombreux expatriés souhaitent acheter de l’ancien mais certains envisagent aussi d’acheter un bien neuf.

Il y a plusieurs avantages à vouloir investir dans un bien neuf :

– Pas besoin de dépenser de l’argent dans des travaux de rénovation.
– Les matériaux utilisés sont plus performants
– L’agencement est mieux pensé.

Mais comme pour tout investissement important, il est sage de vérifier plusieurs points avant de signer le chèque.

Obtenir un dossier complet

Il est indispensable de demander au promoteur qu’il vous donne toute la documentation concernant le projet.

– Prix du bien, conditions de paiement.
– Certificat de fin de travaux
– Cédulà (Certificat d’habitabilité, valable 10 ans)
– Certificat de première occupation
– Garantie obligatoire
– Assurance décennale
– Dans le cas de l’achat d’un appartement, les instructions sur l’usage et la conservation des installations, plan d’évacuation en cas d’urgence.
– Plan du bien : superficie utile (il y a pas de Loi Carrez), distribution des pièces, tracés des réseaux (électriques, de plomberie, climatisation), autres installations (détecteur incendie…)
– Un mémoire Qualité, qui décrit précisément les matériaux employés, notamment pour l’isolation thermique et acoustique.

Achat sur plan

Ici aussi il faut demander un maximum de documentation sur le projet. Le promoteur doit vous remettre ce que l’on appel le “libro del edificio”, qui regroupe toutes les informations nécessaires sur le projet. Je reviendrais plus en détail dans un futur article sur le contenu de ce document.

Quoiqu’il en soit, en achetant sur plan, il est vivement conseillé de faire accompagner par un avocat. Celui ci pourra vérifier qu’il existe des garanties protégeant le futur propriétaire en cas de non respect du contrat, défauts de construction…

Les diverses garanties

Elles sont régulées par la “Ley de Ordenación de la Edificación”. Il y a 3 garanties.

Garantie d’un an : Pour tout ce qui est dommages matériels du à une mauvaise réalisation, cela concerne les finitions (peinture, portes, vitrage, sols).
Garantie de 3 ans : Pour tout les dommages empêchant de vivre convenablement dans le logement, selon les normes d’habitabilité. Par exemple, problème d’humidité.
Garantie décennale : Elle concerne les vices dans les structures ( fondation, poutres, murs porteurs…) mettant en danger la stabilité de l’édifice.

Tant que le bien n’est pas terminé de construire, il existe deux garanties légales pouvant s’appliquer :

– Si pour une raison quelconque, le chantier ne peut être terminé, les promoteurs doivent garantir la restitution des sommes versées + les intérêts. Ceci doit se faire via un aval ou une assurance.
– Les sommes versées par le futur propriétaire doivent être versées sur un compte indépendant, autre que celui du promoteur. Les sommes ne pourront être utilisées que pour servir aux dépenses liées à la construction du bien.

Les impôts et taxes

La fiscalité n’est pas la même que pour un bien ancien.

Principale différence, le paiement de l’IVA au vendeur (celui ci devant ensuite reverser la somme aux Impôts) dans le cas d’achat d’un bien neuf.

Dans le cas d’un achat d’un bien ancien, on doit s’acquitter de l’ITP (impôts sur la transmission du patrimoine), impôt dont on est exempt pour l’achat d’un bien neuf.

Dans tout les cas, il vaut mieux être bien accompagné et conseillé par un avocat spécialisé dans l’immobilier, de même qu’un architecte pourra vous guider et veiller au bon déroulement du chantier.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.